L’allée carrossable en béton

Créer une allée carrossable en béton requiert un minimum de savoir-faire et de connaissances.

Les experts en la matière vous confient, ici, comment la mettre en œuvre et à quel prix.

Comment faire une allée carrossable en béton ?

#1 La réalisation des plans

La toute première étape consiste en effet à déterminer où va passer votre allée.

#2 La préparation du terrain

Ensuite, viendra le moment de décaper la zone de l’allée afin d’enlever la terre végétale et tout ce qui pourrait être malsain au niveau du terrain.

L’objectif est de trouver une zone saine pour la future mise en œuvre.

Dans le cas où l’on ne trouve pas de zone saine, il faudra alors creuser plus profondément de manière à pouvoir, ensuite, faire des apports d’enrochement de pierres, etc., pour être sûr de travailler sur un sol sain.

Alors, il faudra commencer par une granulométrie élevée au fond et la réduire au fur et à mesure des strates afin de terminer, si possible, avec un 0/30 pour obtenir un sol parfaitement stabilisé.

Creuser plus profond va nécessiter des compactages réguliers. C’est ce qui se passe sur les grands axes routiers. Certains tronçons sont réalisés sur des zones saines et d’autres non. Dans ce cas ils décapent et récupèrent la matière pour la remettre sur les zones où le sol est mauvais.

C’est pour cela que sont réalisés des carottages, des analyses de sol, etc.

Les différents sols:

La terre végétale :

– en présence de terre végétale, même après avoir creusé, il n’est pas évident que le sol soit porteur

– la terre végétale est intéressante pour faire une culture mais pas pour construire

L’argile :

– c’est le pire des sols car il est de consistance très variable selon les conditions, notamment climatiques

– dès qu’il y a de l’eau, ce type de sol gonfle, etc.

Le sol sablonneux :

– tout va dépendre de l’épaisseur de sable

– ce type de sol peut être très bon car il est alors drainant

– par contre, si le passage de gros véhicules est prévu, il faudra augmenter la résistance du béton

#3 Après le décapage

En présence d’un sol sain, la phase suivante consiste alors à placer un lit de gravier (par exemple de 0/30) qui devra être bien compacté, cylindré.

Il faudra arroser le calcaire, mais pas trop, pour qu’il se compacte bien.

#4 Le coffrage

Selon les cas, l’allée pourra simplement être décaissée sans besoin particulier de coffrage.

Toutefois, si le souhait est de lui ajouter un revêtement, le coffrage permettra de créer un rebord « propre » (droit, arrondi ou autre).

S’il n’est pas interdit de mettre un film polyane, cela n’a cependant que peu d’intérêt pour ce type d’application.

#5 L’application du béton

Enfin, vient l’étape de la mise en œuvre du béton.

Ce dernier sera de type armé de structure et sera coulé sur le lit de gravier.

En termes de dosage, il est conseillé de partir sur un béton à 350 kg, voire 400 kg en fonction des passages de véhicules.

Par exemple, pour le passage d’un tracteur agricole il faudra prévoir plus d’épaisseur que pour une petite voiture sans permis :

  • voiture : 12, voire 15 cm d’épaisseur dosé à 350 kg suffit largement
  • tracteur : prévoir 20 cm d’épaisseur dosé à 400 kg

#5 Le joint de dilatation

Il faut aussi prendre en compte les joints de dilatation.

Bien entendu, si la dalle est extrêmement épaisse, ce joint pourrait être inutile dans le cas d’une allée de 3 mètres par 60 centimètres.

Mais pour les applications les plus courantes, la dalle fait généralement 12 cm d’épaisseur. Pour de grandes longueurs, il faudra donc prévoir des joints de dilatation.

Rôle du joint de dilatation :

Ce dernier oblige à une « casse maîtrisée » de manière à ce que la casse se produise au niveau du joint. Cela évite d’avoir ensuite des fissures de toute part.

#6 L’évacuation des eaux

Pour prévoir une bonne évacuation des eaux et donc éviter qu’elles ne stagnent sur la dalle, il faudra aussi prévoir un minimum de pente.

Ce minimum est de 1%, soit 1 cm par mètre dans le sens de la longueur, de la largeur ou en créant une double pente avec le milieu bombé.

Au final, cela va aussi dépendre du revêtement qui sera mis dessus, dans le cas d’un gravier lavé, cela à tendance à retenir l’eau et il faudra adapter la pente en allant plus vers du 1,5 %.

Le prix d’une allée carrossable

Concernant le prix, il faudra compter autour de 150 à 300 € du m².

Formulez une demande de devis!
de
à

Laisser un commentaire