Autoconstruction d’une piscine en bloc de polystyrène

La piscine en bloc polystyrène représente un bon « compromis ».
Découvrez ce modèle constructif, et obtenez quelques conseils d’auto-construction.

Rate this post
Pas de commentaire

La piscine en bloc polystyrène : un bon compromis !

La piscine en bloc polystyrène représente un bon compromis.

Pour vous donner une vision objective, nous avons répertorié ses points forts et ses points faibles.

Avantage Inconvénient
Marche bien !Léger : manutention facile ;Rapidité d’installation Le premier rang est compliqué à installer : pose minutieuse;Les blocs sont un peu fragile : prenez garde au choix du béton banché (pas trop liquide)!  

Convaincu(e) par cette méthode constructive ?

Nous vous donnons quelques conseils d’autoconstruction pour réussir votre piscine en bloc polystyrène.

5 conseils d’auto-construction portant sur la piscine en bloc polystyrène

Voici 5 conseils liés à l’auto-construction d’une piscine en bloc polystyrène.

#1 : Le premier rang

La pose du premier rang doit être très minutieuse !

En effet, tout défaut aura tendance à s’amplifier par la suite.

Pour disposer le premier rang de façon précise, vous pouvez utiliser un laser.

#2 : Le principe d’installation

Le principe d’installation est proche de celui d’un parpaing à bancher.

  • On pose le premier rang sur un lit de mortier. Pour cela, on fait une arase de faible épaisseur, puis on pose le bloc aussi tôt dessus.
    Le mortier utilisé est relativement sec. On commence par les blocs d’extrémité que l’on place avec un laser.
  • Une fois qu’on a placé les blocs d’angle, on continue à faire l’arase et à placer les blocs dessus. Au fur et à mesure ; on utilise le laser.
  • Le premier rang doit avoir une planéité très soignée.
  • Ensuite, l’assemblage fonctionne sur le même principe que les légos. Il est très proche de celui d’une maison en polystyrène, à la seule différence qu’on ne peut pas couper les blocs ou l’on veut.

#3 : le ferraillage

Coté ferraillage, vous devrez avoir des attentes déjà placées (radier). Il faudra s’assurer qu’ils soient posés aux bons endroits.

Les attentes constituent un ferraillage vertical. Elles sont complétées par un ferraillage horizontal aux différents rangs que l’on pose.

Notons que le ferraillage de la piscine devra faire l’objet d’une étude béton armé, réalisée par une structure compétente.

Dès lors, il vous suffira de respecter les prescriptions des aciers notifiée dessus.

#4 : préservez vos blocs

Nous vous conseillons de prêter attention au béton qui risque de s’accrocher sur les blocs lors du coulage. Il ne faut pas trop les salir. Car si vous laissez le béton dessus, vous allez finir par l’arracher…et ça risque de se voir !

#5 : choisissez le bon béton !

Les blocs en polystyrène sont fragiles. Il faut choisir un béton qui ne soit pas « trop liquide ». Sans quoi, il peut y avoir une brusque pression qui s’exerce sur les blocs, et qui peut entrainer leur éclatement.

La solution : précisez au centralier votre projet, pour qu’il puisse vous apporter un béton adéquat !

Devis livraison béton par camion toupie

Laisser un commentaire