Le béton désactivé blanc

Le béton désactivé blanc est un choix « lumineux ».
Il s’utilise pour des projets d’aménagement extérieur.
Tout savoir sur ce matériau : ✓ fabrication , ✓ pose , ✓ prix, ✓ devis !

Rate this post
Pas de commentaire

Le béton désactivé blanc

Avant de préciser ce qu’est le béton désactivé blanc, revenons sur la notion de béton désactivé.

Il s’agit d’un béton décoratif, qui présente un aspect granuleux car il est enrichi de graviers en surface.

Le béton désactivé se décline en de nombreux coloris qui se déterminent grâce à un choix judicieux des composants (sable, gravier, ciment).

Et le béton désactivé blanc dans tout ça ?

Le béton désactivé blanc contient des sables et des graviers de coloration blanche, ou claires ; combinés à un éventuel ajout de ciment blanc.

Il a un aspect lumineux et élégant, et s’utilise aussi bien pour concevoir des terrasses, que des allées de jardin, des plages de piscines, ou encore, des allées carrossables.

Un conseil : privilégier les nuances !

mr beton bricoleur

S’il est tout à fait possible de réaliser un béton « blanc sur blanc » (i.e. gravier blanc sur mortier blanc) , il est recommandé d’utiliser des « nuances » puisque le blanc sur du blanc donne lieu à une surface très lumineuse .. voire trop lumineuse (ça « flash » aux yeux).

Pour éviter que la teinte blanche ne soit trop agressive, on peut nuancer la coloration en utilisant un ciment gris, et/ou en introduisant une coloration secondaire (par exemple ocre – rouge). Ceci permet d’avoir un résultat plus contrasté.

Mais ce n’est la qu’une affaire de goût !

Un conseil : avant de faire votre choix, demandez un échantillon ! Vous pourrez alors sélectionner le béton désactivé qui vous convient le plus. Et ce, en fonction de plusieurs critères (grosseur du gravier, teinte du mortier de fond, couleur du gravier, etc.)

La mise en place d’un béton désactivé blanc

La mise en place d’un béton désactivé blanc suit le même principe que le béton normal, avec quelques spécificités propres à sa nature.

Les spécificités sont les suivantes :

  1. Le talochage de la surface
    Le talochage d’un béton désactivé est délicate, puisqu’il ne faut pas qu’il y ait trop de laitier qui remonte. 
    D’un autre coté, il faut veiller à ne pas « trop » talocher le béton non plus, sans quoi le désactivant ne va pas bien agir.
  2. La pulvérisation d’un désactivant sur la surface de la dalle.
    Elle empêche le béton de ‘prendre’ sur une certaine épaisseur.
    Le produit désactivant doit être mis « au bon moment », il faut veiller à ne pas le pulvériser trop tôt.
  3. Le passage d’un jet d’eau sur la surface ou d’une mono brosse, afin d’enlever la couche de surface et de faire ressortir les cailloux du béton.

A la fin de cette étape, on obtient un béton désactivé de la couleur souhaitée.

La couleur doit être réfléchie en amont de tout le processus car elle doit être considérée dans la préparation des matériaux (choix du gravier, sable, ciment …).

Commentaire : le béton désactivé blanc est très cher à fabriquer (compte tenu des composants utilisés). C’est pourquoi, on peut recourir à des techniques alternatives, qui offrent le même état de surface, à moindre coût.

Comment réaliser un béton désactivé moins cher ?

Pour fabriquer un béton désactivé blanc moins cher, vous pouvez mettre en oeuvre le béton en deux couches :

  • Couche 1 : il s’agit d’un béton gris ferraillé traditionnel (il est peu cher);
  • Couche 2 : on applique un béton désactivé blanc sur ~6 à 8 cm
    La pose de cette couche peut se faire sur un béton frais, ou durci (avec application d’un produit d’accroche)

Cette deuxième méthode permet de fabriquer un béton désactivé blanc pas cher, tout en conservant ses qualités mécaniques !

Prix d’un béton désactivé blanc

Le prix du béton désactivé blanc se situe en moyenne entre 70€ et 110€ du m2.

Ce prix varie en fonction :

  • Des composants utilisés : sable, gravier, ciment, pigments. On notera que le ciment blanc est ~3 fois plus cher que le gris ;
  • De l’épaisseur de la dalle : une dalle piétonne est moins épaisse qu’une dalle carrossable ;
  • De la façon dont est conçu le béton : désactivation dans la masse (~90-110€/m2), réalisation en deux couches (~70 à 90€/m2) ;
  • Du tarif horaire du maçon

Réaliser un espace en béton désactivé blanc est un projet attirant, mais revenons sur les avantages et inconvénients de ce matériau.

Intéressé(e) par un revêtement en béton désactivé blanc ? N’attendez plus, sollicitez un devis dès aujourd’hui !

Atouts et contraintes du béton désactivé blanc

Les plus : Les moins :

  • Lumineux
  • Personnalisable. Vous pouvez choisir des couleurs vives (gravier, mortier) ou des teintes plus nuancées.
  • Anti-dérapant. Convient parfaitement aux rebords d’une piscine.
  • Stable. Idéal pour un dallage piéton ou carrossable
  • Durable. Durée de vie supérieur à 10 ans

  • Prix élevé
  • Difficulté et technicité de la pose.
  • Attention au blanc sur blanc qui peut être « flash »
  • Salissures plus ou moins visibles selon la couleur. Toutefois, possibilité d’appliquer un vernis protecteur pour faciliter l’entretien.

En prenant en considération ces différentes caractéristiques, il apparaît que le béton désactivé blanc soit un bon choix. Cependant, sa pose est technique, ce qui nous amène à vous recommander de passer par un professionnel.

Des artisans sont à votre disposition pour évaluer gratuitement vos projets de pose de béton désactivé blanc.

Trouver un applicateur béton pour réaliser un béton désactivé blanc

Poser du béton désactivé blanc est un projet qui paraît simple et rapide. Mais il n’en est rien.

Solliciter un prestataire représente des frais, mais vous apportera de la fiabilité dans la pose de votre béton. Voici plusieurs raisons de se tourner vers un professionnel.

  • Les compétences : le béton désactivé n’est pas un béton « standard ». Il obéit à une « recette précise » et il est plus complexe à mettre en place (talochage plus fastidieux, mise en place du désactivant au bon moment, etc.). Le moindre défaut de surfaçage se voit quand on désactive le béton ! De fait, le béton désactivé requiert un vrai savoir-faire.
  • Le matériel : pour ce genre de travaux, une bétonnière, une taloche et un nettoyeur haute pression sont indispensables. Passer par un professionnel évite de devoir louer ce type de matériel.
  • La tranquillité : la pose d’un béton désactivé est plus laborieuse. En particulier, le talochage est très physique pour ce béton (à cause des graviers)

A la lumière de ces différentes explications, il semble pertinent et recommandé de privilégier une installation par un professionnel. Il existe de nombreuses entreprises dans le domaine, nous vous conseillons donc avant de réaliser votre choix, d’en contacter plusieurs, de faire réaliser des devis détaillés, et de comparer les offres avec précision. Nous vous recommandons de récupérer au moins trois devis distincts, ce qui vous permettra de négocier plus facilement.

Laisser un commentaire