La bétonnière électrique

Incontournable sur des chantiers demandant des volumes de béton relativement importants, la bétonnière électrique présente des caractéristiques qui lui sont propres, des avantages et des inconvénients.

Des pros vous informent et vous apportent des réponses pour choisir celle qu’il vous faut !

Présentation de la bétonnière

Tout d’abord, il est à noter que le rôle de la bétonnière, quel que soit le modèle, est de permettre un malaxage de qualité dans des quantités plus importantes que dans une auge.

Dès lors, les différents matériaux (sable, eau, ciment, gravier) sont chargés dans la cuve de la bétonnière qui offre un brassage mécanique efficace et homogène.

Dans tous les cas, la bétonnière sera constituée d’éléments bien précis de manière à répondre aux attentes.

Les éléments d’une bétonnière

Le châssis

Une bétonnière électrique est dotée d’un châssis dédié.

Ce dernier est rigide et monté sur des roues et a pour objectif d’offrir une meilleure stabilité de l’ensemble, quel que soit le terrain.

La cuve

La cuve présente deux aspects majeurs.

D’une part elle est basculante, ce qui permet de récupérer facilement le béton ou le mortier après avoir effectué le malaxage.

D’autre part, elle est réalisée dans un acier qui saura résister aux nettoyages à répétition, à l’agression des résidus de mortier et de béton, et aux coups de marteau ou de truelle visant à décoller ces mêmes résidus.

Le volant

Afin de permettre un maniement simple et sécurisé, la bétonnière est assortie d’un volant.

Ce dernier peut présenter une forme carrée ou ronde et est couplé avec un cran d’arrêt en vue d’incliner et de bloquer la cuve.

Le moteur

Bien entendu, un moteur électrique sera associé à cet ensemble de manière à assurer une rotation permanente de la cuve.

La transmission

Et c’est par le biais d’une courroie ou d’un pignon que cette rotation est transmise du moteur à la cuve.

Si le pignon, qui consiste en une couronne en fonte offrant une belle durée de vie, il faut savoir que la courroie, par contre, est une pièce qu’il faudra changer de temps en temps mais qui, en contrepartie, ne demandera pas d’entretien particulier (tel que le graissage nécessaire pour le pignon)

Les malaxeurs

Enfin, au sein de la cuve se trouvent des malaxeurs.

Ce sont eux qui viendront appliquer le brassage nécessaire aux différents matériaux afin d’obtenir un mélange parfaitement homogène.

D’ailleurs, plus il y a de malaxeurs et plus le résultat est homogène. Ainsi, selon les modèles de bétonnière, il peut y avoir 1, 2 voire 3 pales de malaxage.

Le volume de malaxage

Attention, le volume de malaxage n’est pas le volume de la cuve ! De plus, il est important de bien choisir sa bétonnière car si une cuve trop remplie n’est pas recommandée (et obligera alors à multiplier les gâchées), une cuve trop peu remplie, par contre, peut mener à un collage du mélange contre les parois.

Il faut absolument garder en tête que le volume de malaxage possible d’une bétonnière correspond à un maximum de 80 % du volume de sa cuve.

Par exemple, comme expliqué dans le dosage d’un béton avec une bétonnière de 160 litres, l’idéal est de ne brasser que 100 litres afin d’éviter tout problème d’homogénéité dans le résultat final.

Principe de la bétonnière électrique

Dans sa version électrique, la bétonnière ne requiert que peu d’entretien, si ce n’est son nettoyage après utilisation.

Pour l’utiliser, il suffit simplement de la raccorder au réseau électrique et, contrairement aux modèles thermiques, elle peut fonctionner sans aucune gêne en lien avec les températures ambiantes.

En règle générale, les puissances disponibles oscillent entre 500 et 1 500 watts. Dans ce cas, ce sont des bétonnières monophasées (soit utilisables sur un réseau classique en 220 V).

Mais il existe également des options plus puissantes. Dans ce cas, la bétonnière développe une puissance allant au-delà des 1 500 watts et devra être raccordée à un réseau triphasé (soit 380 V).

Les avantages et inconvénients

Les “pour”

Les “contre”

  • Moins onéreux et plus maniable qu’une bétonnière thermique
  • Légère
  • Très peu d’entretien
  • Démarrage instantané (même à froid)
  • Idéale pour des petits travaux
  • La majorité des modèles est en monophasé
  • Existe en version mini : 65 litres (parfait pour un usage en intérieur)
  • Plus petites capacités que les bétonnières thermiques : ne conviennent pas pour de très gros chantiers
  • La présence d’un réseau électrique à proximité (ou d’un groupe électrogène) est indispensable

 

 

Quelle bétonnière pour quel usage ?

Si la bétonnière électrique ne s’adresse pas aux besoins de très grande envergure, elle peut tout de même répondre à bien des attentes !

En général, ce sont plutôt des particuliers qui vont se tourner vers ce type de matériel en vue d’un chantier ponctuel, voire pour certaines utilisations récurrentes.

Ainsi, pour une utilisation ponctuelle, il est conseillé de se tourner vers une version entre 65 à 120 litres. La différence de prix étant relativement faible, aller vers une 120 litres permettra de réutiliser la bétonnière sur un projet ultérieur parfois plus conséquent que celui déclenchant le premier besoin.

Et si l’utilisation doit être plus régulière, le modèle en 120 litres saura répondre présent. Si nécessaire, des versions supérieures (de 160 à 190 litres) sont également disponibles pour des chantiers un peu plus conséquents.

Les prix d’une bétonnière électrique

Voici, afin de vous faire une meilleure idée de la dépense à prévoir, quelques bases tarifaires pour l’achat d’une bétonnière électrique :

Marques

Volumes de cuve

Prix d’achat

Dexter

125 litres

189.90

Haemmerlin

125 litres

220.00

160 litres

290.00

Scheppach

180 litres

259.90

140 litres

276.71

Devis livraison de béton par camion toupie!
Devis de travaux
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.
Devis de béton + travaux
1
2 La livraison de béton:
3 Mes travaux:
4 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire