Le calepinage de carrelage : tout savoir

Le calepinage de carrelage est un exercice bien particulier dont l’objectif final est de mettre en place une bonne organisation du chantier et un calcul précis des besoins en carrelage. Nos experts vous expliquent tout afin de vous aider à mieux comprendre cette notion !

pose carrelage double encollage

Qu’est-ce que le calepinage de carrelage ?

Le calepinage de carrelage est un travail de préparation. Ce dernier consiste à réaliser une schématisation précise, sur papier, de la pose d’un carrelage dans une pièce, sur une terrasse ou ailleurs. 

Plus concrètement, il est question de prendre les mesures de la surface à carreler et celles des carreaux, puis de créer un dessin à l’échelle. Le calepinage est particulièrement important dans le cas d’une création de motifs avec des carreaux de tailles ou de teintes différentes.

Mais il est également très intéressant pour calculer au plus près le nombre de carreaux de chaque type nécessaire au chantier. Dès lors, un bon calepinage permet de commander la bonne quantité de matériaux. Notez que, généralement, il faudra prévoir autour de 10 % de carreaux en plus afin de pallier les éventuelles casses lors des découpes ou de la pose, mais aussi pour disposer de quelques carreaux de remplacement plus tard, en cas de besoin.

Les types de pose d’un carrelage

Pour le calepinage, il sera possible d’opter pour différents types de pose, à savoir :

Types de pose

Explications

Droite

Adaptée aux grands formats, cette pose est la pose traditionnelle. 

– simple à maîtriser avec des carreaux de mêmes dimensions

– alignement à angle droit (depuis un mur jusqu’au mur opposé)

– nécessite de la minutie (les bords des carreaux doivent présenter un alignement parfait)

– convient très bien aux carreaux de grandes dimensions

Diagonale

Permettant de créer une impression d’espace, cette pose est très courante. 

– pose droite selon la diagonale de la pièce

– le premier carreau est posé au centre de la pièce

– nécessite de la minutie (les bords des carreaux doivent présenter un alignement parfait)

– permet de masquer les imperfections de la pièce

– permet d’augmenter la perspective : la pièce semble plus grande

– intéressant pour de petites comme de grandes pièces : bel effet graphique si on adapte la dimension des carreaux

Décalée

Il s’agit d’une variante de la pose droite qui demande une grande attention. 

– chaque ligne de carreaux est décalée par rapport à l’autre

– permet de créer un décalage pour un effet un peu moins classique

Chevron ou bâton rompu

Un bel effet parquet avec une pose traditionnelle.

– permet de créer un motif en forme de V : cela donne un effet zigzag

– convient parfaitement aux carreaux rectangulaires imitation bois

– création d’un jeu de lames

– les lames sont posées l’une après l’autre : une lame est posée dans un sens puis une seconde est posée perpendiculairement

Cabochon

Une pose créant du rythme, généralement réalisée à partir d’une pose droite. 

– permet un contraste de couleur

– style traditionnel et raffiné 

– nécessite de la minutie (le sens de pose, l’alignement et le positionnement de chaque cabochon sont importants)

Damier

Un beau contraste et du rythme.

– permet la création d’un motif décoratif

– utilisation de deux types, voire plus, de carrelage 

– l’effet damier est réussi grâce à une pose de carreaux différents (par groupe de 4)

– possibilité de jouer sur les motifs et les couleurs 

– la pose peut être droite ou en diagonale

Tapis

Un effet décoratif et original.

– cette pose s’appuie sur un jeu de contrastes (couleurs et disposition des carreaux)

– nécessite une bonne réflexion et un calepinage précis

Autres

– la frise : elle peut être intégrée discrètement au carrelage

– la mosaïque : créée avec de petits carreaux pour proposer, par exemple, un camaïeu de couleurs

Et dans la pratique ?

Dans la pratique, voici la méthode généralement suivie par les artisans carreleurs pour composer le calepinage :

  • Prendre la mesure des carreaux
  • Prendre la mesure des joints : ils peuvent être de 3 ou de 5 mm, ce qui va jouer sur le calepinage
  • Parfois, il réalise une pose à sec : cela permet de mieux voir la disposition, ce qui est mieux pour éviter des coupes inutiles notamment
  • Poser plusieurs carreaux afin de se faire une idée du rendu
  • Tracer les équerrages au sol : pour ce faire il utilise une équerre optique qui trace au sol, il vérifie si la pièce est d’équerre
  • Ensuite, il pose le premier rang 

Il faudra bien faire attention, aussi, à l’épaisseur totale ajoutée sur le support, notamment en intérieur, sur un sol.

En effet, dans le cas d’une mise en place sur une chape, il faudra prendre en compte les éléments suivants :

  • Epaisseur du carrelage
  • Epaisseur de la couche de colle : elle sera différente selon qu’il s’agira d’un simple encollage ou d’un double encollage
  • Epaisseur de la chape : elle fera au moins 5 à 6 cm

Par ailleurs, il peut aussi être prévu d’ajouter un isolant, auquel cas son épaisseur sera aussi à considérer.

Conseil de pro

Pour s’assurer d’arriver à la bonne hauteur par rapport aux portes, nous vous recommandons de faire confiance au maçon ! 

En effet, il est des fois où certains s’embarquent dans leurs travaux eux-mêmes et se retrouvent, par exemple, avec 4 cm de chape. C’est clairement un problème !

Les prises de niveau sont importantes ! Pour s’assurer d’un bon niveau de chape, il est utile de disposer d’un niveau laser.

Finalement, la base est de commencer par déterminer le point fini, c’est-à-dire la hauteur finale du carrelage comprenant la chape, la colle, l’éventuel isolant et le carrelage lui-même.

FAQ

Où commencer la pose de carrelage dans une pièce ?

Il existe deux options pour poser du carrelage dans une pièce. En effet, selon la configuration et la méthode de travail, certains commencent par poser le premier carreau au centre de la pièce et d’autres dans un angle, au fond de la pièce. Le départ du centre pourra être utilisé dans le cas de création de rosaces centrales par exemple. Cela implique de matérialiser le croisement des médianes de la pièce afin, ensuite, de progresser vers les murs périphériques. Dans tous les cas, il faudra essayer au maximum de réserver les coupes de carreaux sur les emplacements les moins visibles (soit les bordures de plinthes ou sous le futur mobilier).

Quel est le tarif d’un artisan carreleur ?

En moyenne, il faudra compter une dépense de l’ordre de 30 à 50 € de l’heure. La variation sera notamment fonction de votre lieu d’habitation (les tarifs sont généralement plus élevés en région parisienne qu’ailleurs), mais aussi de l’expérience de l’artisan et de sa charge de travail. Il faudra ajouter à ce tarif les frais d’achat des matériaux et, parfois, les frais de déplacement du professionnel.

Comment poser du carrelage dans une pièce qui n’est pas droite ?

Si la pièce devant recevoir un carrelage n’est pas droite et qu’elle ne dispose pas non plus d’angles droits, il sera alors recommandé d’opter pour une pose centrée. Cela signifie que la pose du premier carreau se fera au centre de la pièce. Par contre, si elle présente tout de même des angles droits, il sera alors possible de commencer par un de ces angles. Il faudra par contre choisir l’angle le plus éloigné de la porte.

Devis livraison de béton par camion toupie!
Devis de travaux
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux
Devis de béton + travaux
1
2 La livraison de béton:
3 Mes travaux:
4 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux

Laisser un commentaire