Casser un mur porteur soi-même: une bonne idée?

Casser un mur porteur soi-même n’est pas impossible mais peut représenter un certain nombre de risques qu’il faut bien connaître avant de se lancer.

Découvrez, au travers de conseils de pros, comment casser et ce à quoi il faut prendre garde !

Casser selon les matériaux du mur porteur

La manière de casser un mur porteur va dépendre essentiellement des matériaux qui le composent.

En effet, selon que ce dernier sera en parpaings ou en maçonnerie, il ne sera pas question de procéder de la même manière.

Le béton banché

Dans le cas d’un mur porteur en béton banché, il n’y a que peu de risque d’écroulement de structure lors de sa découpe.

Seuls des éléments tels que des portes, par exemple, peuvent chuter s’ils sont découpés.

Le parpaing

Dans le cas d’un mur en parpaings, de la même manière, pour de petites ouvertures, il n’y aura que peu de risque d’écroulement dès lors que la découpe se situe sous la ceinture et que les poteaux raidisseurs ne sont pas visés par la destruction.

Ensuite, il est question de venir couper de chaque côté afin de créer la largeur d’ouverture souhaitée et sous le linteau.

La maçonnerie (ex: moellons…)

Enfin, dans le cas d’un mur maçonné, les contraintes sont bien plus conséquentes.

Il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel, notamment en raison des contraintes de charges.

Pourquoi ne pas casser un mur porteur soi-même?

S’il est possible de casser soi-même un mur porteur, il reste cependant très recommandé d’en passer par un professionnel du bâtiment pour les raisons suivantes :

  • Conseil 1 : faire appel à une entreprise permet, en cas de dégâts de structure, de passer par l’assurance de l’entreprise qui prend alors tout en charge.
  • Conseil 2 : il s’agit de travaux à risque. En effet, détruire un mur porteur est assorti d’un risque potentiel d’accident très grave. C’est un élément qui tend à être négligé. Pour autant, si dans la plupart des cas il est possible que tout se déroule bien, il arrive aussi que ce ne soit pas le cas et que la structure s’effondre sur celui qui œuvre, surtout en présence d’un mur maçonné.
    Dès lors pour des raisons de sécurité, d’assurance, etc., il est important de travailler sur la mise en étais, le soutien du mur en hauteur, de recréer un cadre…
  • Conseil 3 : lors d’une ouverture de mur porteur, il faudra créer un linteau et prévoir un jambage. La question se posera de savoir si les dimensionnements du linteau réalisés sont suffisants pour soutenir la structure (ferraillage, type de béton…).

Il est à noter que, parfois, le linteau ne sera pas nécessaire. En effet, sur du mur en parpaings, s’il s’agit de créer une porte de 80 sous la ceinture de la maison, celle-ci peut alors être utilisée comme linteau.

Restera alors simplement le remplissage au niveau du jambage. Lorsque le parpaing est coupé, il est creux, il faut donc faut remplir cette partie pour des raisons esthétiques.

On suppose qu’il s’agit des murs en moellons mais comme ce n’était pas clairement énoncé, nous n’avons pas osé modifier.

Devis livraison de béton par camion toupie!
Devis de travaux
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.
Devis de béton + travaux
1
2 La livraison de béton:
3 Mes travaux:
4 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire