Le coffrage de fondation

Le coffrage de fondation n’est pas systématique.
Il s’utilise en limite de propriété, ou pour économiser sur le béton de fondation.
Découvrez quand et comment disposer un coffrage de fondation !

Quand réalise-t-on un coffrage de fondation ?

La mise en place d’un coffrage de fondation n’est pas systématique.

En effet, en règle générale on :

  • Creuse une fouille ;
  • Coule un béton de propreté (recommandé mais pas toujours fait) ;
  • Positionne un ferraillage ;
  • Coule un béton de fondation ;

Néanmoins, il arrive que la fouille soit creusée très large.

Dès lors, deux solutions se présentent :

  • Couler une grosse quantité de béton ;
  • Mettre un coffrage pour limiter la quantité de béton coulée ;

En dehors de ça, on coffre également les fondations lorsqu’on est en limite de propriété…Etant donné que la fondation, même en sous-sol, ne doit pas déborder !

La pose du coffrage de fondation : comment ça marche ?

Avant de mettre en place le coffrage de fondation, on choisit un bois de coffrage.

Il peut s’agir de :

  • Un mardier ou une lambourde. Ce sont des bois très résistants. Si on a la chance de couvrir l’épaisseur de fondation, c’est parfait ! Comme ça , on ne s’embête pas…Il suffit de caler les coffrages, tout en faisant un marquage en s’appuyant d’un laser ;
  • Une banche : on peut l’utiliser dès lors que les hauteurs sont supérieures. On trouve des banches qui font ~50 cm de haut ;

Pour maintenir le coffrage en place, on peut :

  • Mettre des cailloux/terre derrière les panneaux, pour maintenir la poussée du béton ;
  • Planter des piquets (ex : aciers de 10) coté intérieur, pour contrer la poussée du remblai tous les ~20-30 cm ;
Devis livraison béton par camion toupie

Laisser un commentaire