Le coffrage d’une poutre

La mise en œuvre d’une poutre est courante dans les projets de rénovation et de construction neuve.
Si la poutre métallique tend à gagner de plus en plus de place, la poutre en béton est toujours un « inconditionnel » des chantiers.
On vous explique comment réaliser un coffrage de poutre.

Rate this post
Pas de commentaire

Utilisation de la poutre en béton

La poutre en béton est utilisée en construction neuve comme en rénovation.

  • En construction neuve : les poutres sont mises en œuvre pour réaliser des planchers poutrelle hourdis…mais pas seulement.
  • En rénovation : les poutres sont utilisées pour diverses applications structurelles i.e. la mise en œuvre d’un passage entre deux espaces, la création d’une mezzanine, etc.

Dans ces projets, on utilise diverses typologies de poutre: la poutre préfabriquée ou la poutre coffrée sur place.

Mais alors, pourquoi s’embêter à réaliser un coffrage de poutre, alors qu’elle peut être livrée « toute prête » sur le chantier ?

Quelle poutre choisir : coffrée sur place ou préfabriquée ?

Le champs d’utilisation d’une poutre préfabriquée n’est pas le même que celui d’une poutre « coffrée sur place ».

Voici un tableau récapitulatif des utilisations :

Poutre préfabriquée La poutre fabriquée sur chantier
Mise en œuvre Elle est livrée par camion. Le livreur a son camion grue, il peut la mettre directement sur place. Elle est fabriquée en réalisant un coffrage de poutre, puis en y coulant un béton ferraillé.
Typologie de chantier Très utilisé en construction neuve, car fait gagner beaucoup de temps ! Elles sont également pratiques lorsqu’on à de grandes portées. Utilisée lorsque l’accessibilité du chantier est très compliqué ! Il n’est pas toujours possible de manutentionner une poutre de grande dimension, en particulier dans les espaces restreints!
Coût Intéressant, car fait gagner beaucoup de temps sur chantier. Engendre de frais de main d’œuvre

Bilan : le champ d’utilisation d’une poutre préfabriquée n’est pas le même que celui d’une poutre traditionnelle. S’il est plus pratique de recourir à une livraison de poutre « toute prête », ce n’est pas toujours possible…

Présentation des coffrages de poutres

Le coffrage d’une poutre peut s’effectuer de plusieurs façons :

  1. La méthode traditionnelle avec un coffrage en bois ;
  2. Les panneaux de banche rigides ;
  3. Le coffrage en brique ou « ciment » en forme de « U » : il s’agit d’un coffrage permanent

Bilan : plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour coffrer une poutre en béton.

Nous allons plus spécifiquement nous intéresser au traditionnel coffrage de poutre en bois.

Comment réaliser un coffrage de poutre « traditionnel » ?

La fabrication d’un coffrage pour poutre fait partie des compétences « clé » du maçon.

Voici comment coffrer une poutre « dans les règles de l’art »:

  • On met une rampe d’étayage sous la poutre ;
  • On positionne une planche sous la poutre;
    Il faut choisir une planche qui soit plus large que la poutre.
  • On trace la poutre sur le fond de moule ;
  • On met une paroi verticale ;
  • On place le ferraillage ;
  • On met la deuxième paroi verticale ;
  • On met des « entrevous » ou des « tiges filetées » qui permettent de maintenir le coffrage, d’éviter le resserrement ;
  • On met un décoffrant ;
    Généralement, le décoffrant est appliqué avant le ferraillage.
  • On met à niveau le coffrage/on contrôle les hauteurs ;
  • On coule le béton : on peut couler le béton manuellement ou avec une pompe.
    La pompe est très pratique. En revanche, pour couler une seule poutre, la pompe revient très cher. Pour en couler plusieurs, c’est le procédé logistique idéal !
  • On passe un coup de vibrage. En l’absence d’une aiguille vibrante, on tapote sur le coffrage pour favoriser la mise en place du béton.

Le ferraillage de la poutre

Le ferraillage d’une poutre dépend : de sa longueur et des efforts qu’elle va recevoir.

Pour dimensionner un ferraillage, plusieurs options sont possibles :

  • Vous pouvez vous adresser à un fournisseur de matériau (ferraillage). Celui-ci est en mesure de réaliser un calcul de ferraillage puis de vous livrer les matériaux sur chantier.
  • Vous pouvez demander à un ingénieur béton armé. En revanche, cela peut revenir cher.
  • Pour les poutres qui ne dépassent pas les ~2,5 mètres de long, on est sur du « ferraillage classique ». Vous obtiendrez facilement les informations de ferraillage auprès d’un artisan.

Laisser un commentaire