Construire un escalier extérieur en parpaing

On peut être amené à construire un escalier en parpaing pour de petits ouvrages : escalier de piscine, accès à une terrasse, etc.
Découvrez comment construire un escalier en parpaing !

Rate this post
Pas de commentaire

La construction d’un escalier en parpaing est réalisée en associant le parpaing et le béton.

Découvrez plus en détail comment assembler un tel ouvrage :

Les 5 étapes pour construire un escalier extérieur en parpaing

Voici les grandes étapes pour construire un escalier en parpaing.

#1: L’implantation

On commence par réaliser l’implantation de l’escalier.

Ensuite, on décape sur une zone plus ou moins étendue, en fonction de l’ampleur de l’escalier.

#2 : Le nombre de marche

On calcule le nombre de marches dont  on a besoin.

Pour cela, on prend en considération :

  • La longueur de l’escalier ;
  • La hauteur à franchir ;

Ex : si vous avez un mètre à monter, avec des parpaings de 20, vous aurez besoin de 5 marches.

#3 : La fondation

On réalise une fondation de chaque côté pour que l’escalier puisse avoir un bon appui.

On peut mettre une semelle filante type S35 3 barres. On peut aussi couler une dalle en béton sous toute l’ampleur de l’escalier, puis poser l’escalier dessus.

Si l’escalier prend appui sur un mur (ex : mur en parpaing) on peut faire un empochement/trou pour accrocher la marche (avec un fer).

#4 : La mise en place des marches

Pour mettre en place les marches :

  • On met un parpaing en contremarche ;
  • On coule la marche avec un béton très sec. Une fois la marche « remplie » on la tasse avec une dame. C’est pourquoi, le béton est appelé « béton à damer » ;
  • On met un parpaing pour réaliser la prochaine contremarche, et ainsi de suite

#5: le revêtement

L’escalier en « béton + parpaing » n’est pas des plus esthétiques à l’état brut !

C’est pourquoi on le recouvre d’un enduit.

5 conseils pour construire un escalier extérieur en parpaing

Avant de vous lancer dans la construction d’un escalier en parpaing, voici quelques conseils qui peuvent vous être utiles :

#1- Réservez le parpaing aux petits escaliers

Le parpaing est adapté aux « petits escaliers » qui ne comportent guère plus de ~3 marches.

Exemple :

  • Un accès à une terrasse ;
  • Un emmarchement de piscine : elle peut avoir des marches hautes. On commence avec du parpaing, puis on poursuit avec de l’enduit pour atteindre des cotes exactes ;

Toutefois, dès lors que l’escalier dépasse certaines dimensions, il vaut mieux utiliser un béton coulé dans un coffrage.

#2- Prenez garde aux mélanges de matériaux

Dans la construction, les « mélanges de matériaux » sont peu recommandés, puisqu’ils tendent à générer des fissures.

Or, l’escalier en parpaing est généralement construit en parpaing + béton (le parpaing est très poreux, il capterait beaucoup l’humidité, etc.)

C’est pourquoi, encore une fois, on tend à réserver les escalier en parpaing aux petites constructions.

#3- Utilisez un agglo adapté

Vous pouvez utiliser un agglo de 20 ou d’autres formats qui vous sembleraient plus adéquats (15 ou autre). Au besoin, vous pouvez poser l’agglo à plat.

#4- Le ferraillage

Comme le dit l’expression « jamais de béton sans ferraillage ».

  • Pour la semelle : un S35 3 barres peut faire l’affaire ;
  • Pour le béton : vous pouvez utiliser du 2 barres de 10. Vous pouvez creuser un peu le parpaing de chaque coté pour que les barres s’accrochent dans le parpaing.

#5- Commencez par le bas !

On assemble l’escalier en commençant par le bas.

On monte le premier rang sur ces trois faces ce qui donne l’implantation de l’escalier, puis on assemble les rangs suivants.

Laisser un commentaire