Coulage d’une dalle en béton: les 7 conseils!

Réaliser un dallage dans les règles de l’art, ça demande un peu d’anticipation.

Voilà pourquoi, nous avons listé 7 conseils pour que vous puissiez préparer votre projet dans les meilleures conditions.

Découvrez-les ci-bas!

Conseil n°1 : préparer le sol

Avant de couler une dalle en béton, on commence par décaisser le sol et on déverse du gravier que l’on compacte.

Avec un sol bien terrassé, vous aurez un double bénéfice :

  • Une assise stable pour votre dalle en béton
  • Un moindre besoin en béton (moins de m3 = moins d’€)

Avec un bon sol :

Lorsque le sol est bon, un décaissement sur ~10-20 cm est suffisant.

Avec un mauvais sol :

Si le terrain ne permet pas de porter, vous devrez mettre en place des solutions alternatives.

Ainsi, vous pourrez :

  • Creuser plus profondément ;
  • Mettre des plots pour trouver le sol bon, sans avoir à creuser sur toute la surface du dallage;
  • Réaliser une bêche ou une semelle de soubassement à l’instar d’une construction de maison

Conseil n°2 : choisir une épaisseur suffisante

Dans l’ancien temps, on coulait le béton sur ~8 cm et les ouvrages tiennent toujours !

Toutefois, les normes constructives ont évoluées avec le temps, et à présent on doit couler un béton sur 12 cm minimum.

NB : si vous recherchez des économies de matière, vous pouvez couler à ~10 cm (dalle piétonne) couplé à un ferraillage adéquat. Toutefois, même si la dalle tiendra, elle ne sera pas conforme aux DTU.

Conseil n°3 : Ferraillez la dalle en béton !

Il n’y a pas de béton sans ferraillage !

Pour une dalle en béton, vous devrez opter pour un treillis de structure.

Le choix du treillis

Pour un ouvrage comme une terrasse, il est commun d’utiliser un treillis ST (=structure) avec des mailles de 20×20 en diamètre 6 ou 8.

C’est un peu un treillis « passe partout ».

Toutefois, étant donné que chaque ouvrage est unique, mieux vaut s’adresser à son marchand de matériau pour s’assurer de l’adéquation du ferraillage.

NB : le béton doit enrober le ferraillage, c’est pourquoi vous devrez mettre des cales pour surélever le treillis soudé.  Si le treillis touche le sol, il sera inefficace, et votre dallage pourra fissurer !

Conseil n°4 : choisir la bonne quantité de béton

On détermine la quantité de béton en effectuant le calcul suivant :

Quantité de béton (en m3) = épaisseur de la dalle (cm) x longueur (m) x largeur (m) x 0,01

Une fois le volume déterminé, vous pourrez prendre une petite marge de sécurité (ex : 5-10%) pour ne pas manquer de béton.

Exemple de calcul :

Supposons que vous souhaitiez réaliser une dalle de terrasse de 20 m2, et de 12 cm d’épaisseur.

La quantité de béton (en m3) = 12 x 20 x 0,01= 2,4 m3.

Conseil n°5 : choisir un béton adapté

La plupart des dallages sont réalisés avec un béton dosé à 350 kg/m3.

A l’exception des bétons soumis à des très fortes charges, comme les radiers de piscine, qui peuvent être dosés à ~400 kg.

Pour un béton de centrale…

Expliquer au centralier votre projet, il vous orientera vers le béton adapté.

En général, le béton passe partout est le béton S3.

Il est facile à appliquer.

Pour les coffrages compliqués, vous pouvez demander des petits cailloux (=facilite la mise en place).

En plus de cela, les centrales proposent toutes sortes d’adjuvants : fluidifiant, accélérateur de prise, etc.

Pour un béton de chantier…

Soyez bien rigoureux dans vos dosages !

Bien souvent, les dosages sont réalisés à la pelle, et selon l’opérateur il peut y avoir de grosses différences dans les pelletées.

C’est pourquoi, nous recommandons de mettre le même « opérateur » pour fabriquer le béton.

Conseil n°6 : n’oubliez pas les joints de dilatation !

Dès lors que le dallage excède certaines dimensions, vous mettre des joints de dilatation.

Autrement, le béton risque de fissurer.

Les joints de dilatation peuvent être positionnés tous les ~20 m2.

D’un point de vue pratique, le joint de dilatation peut être réalisé :

  • En insérant des profilés en PVC avant le coulage du béton ;
  • En réalisant des découpes à la meuleuse après le coulage du béton

Le mécanisme d’action :

Le joint de dilatation permet de réaliser des « fissures maîtrisées ».

Sans eux, le béton fissurerait de façon « irrégulière » ce qui représenterait un désagrément esthétique.

Conseil n°7 : Le jour « J » prévoir le matériel et la main d’œuvre

Seul, on peut vite se retrouver dépasser pour le coulage d’une dalle en béton.

C’est pourquoi, nous recommandons d’être 2,3 voire 4 pour gérer le coulage d’un béton.

En particulier, lorsqu’il s’agit de réceptionner un béton livré par camion toupie.

Vous pouvez répartir la main d’œuvre en mettant :

  • Une personne qui contrôle les niveaux ;
  • Une ou plusieurs personnes qui répartissent le béton et le nivellent ;

Sans oublier les outils incontournables d’un chantier de dallage en béton :

  • Râteau ;
  • Brouette ;
  • Niveau ;
  • Règle du maçon ;
  • Taloche ;
  • Pelle…
Devis livraison de béton par camion toupie!
Devis de travaux
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux
Devis de béton + travaux
1
2 La livraison de béton:
3 Mes travaux:
4 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux

Laisser un commentaire