Le crépi extérieur au rouleau sur du parpaing

Le parpaing est rarement beau « à l’état brut ».
C’est pourquoi, on doit le recouvrir d’un enduit.
Or, on pense souvent aux enduits traditionnels (taloché, gratté..).
Alors qu’il existe un enduit spécial, qui s’applique au rouleau, à l’instar d’une peinture.
Découvrez le crépi extérieur au rouleau, avec un regard objectif !

Application d’un crépi extérieur au rouleau sur du parpaing : comment ça marche ?

Pour appliquer un crépi au rouleau, on peut :

  • Passer directement le rouleau ;
  • Appliquer au préalable un enduit taloché (pour avoir un support bien plan) avant de passer le rouleau ;

Il mobilise un enduit spécial, qui forme une pâte un peu plus épaisse qu’une peinture.

Coté « rouleau », vous avez plusieurs choix selon l’effet de style recherché (petits grains, gros grains, etc.) .

Retour d’expérience sur le crépi extérieur au rouleau

En première approche, le crépi au rouleau parait séduisant, puisqu’il s’applique comme une peinture ; contrairement à l’enduit traditionnel qui s’applique en plusieurs couches et mobilise des outils de maçon.

En revanche, son adhérence peut constituer un obstacle :

Lors de l’application

Etant donné que l’enduit est très « collant », il adhère aux outils… Et il est assez pénible à appliquer.

Une fois appliqué

L’enduit est très résistant !

D’un côté, c’est bien : il tient bien et il évite d’avoir des fissures.

Mais d’un autre coté :

  • Il n’est pas respirant ;
  • Si l’on doit effectuer des opérations de réfections, l’enlèvement d’un vieux crépi peut virer au « cauchemar »

C’est pourquoi, bien que l’enduit au rouleau propose quelques « atouts », on se tourne bien souvent vers les enduits « traditionnels » (trois couches) ou les enduits monocouches.

Laisser un commentaire