Tout savoir sur le dosage d’un mortier de chape

Le mortier de chape désigne une “chape maigre”. Obtenez le dosage du mortier de chape. Pour en savoir plus, lisez la suite !

Introduction: qu’est-ce qu’une chape ?

La chape est une couche de mortier qui recouvre un sol.

Elle se scinde en plusieurs catégories :

  • La « chape traditionnelle »: quand on parle de « chape de mortier », on désigne une chape maigre ;
  • La chape liquide: elle offre une très bonne planéité. Compte tenu de sa technicité, elle requiert un chapiste ;
  • L’enduit de faible épaisseurtype « ragréage » : ce n’est pas une « chape » à proprement parler.

Dans la suite de cet article, nous nous concentrerons sur la chape « traditionnelle » que l’on utilise pour recouvrir un sol ; autrement dit, la chape maigre.

Dosage d’un mortier de chape

Le dosage d’un mortier de chape est de ~150 kg de ciment pour 1 m3 de sable.

Avec un tel dosage, vous fabriquerez un peu moins de 1 m3 de chape (ça se joue à ~100-150 litres près).

Mais avant de faire tourner la bétonnière, prenez-soin de lire ces quelques conseils.

Conseil n°1 : ne sous estimez pas le travail !

La fabrication d’une chape à la bétonnière demande un vrai tour de main : et ce n’est pas donné à tout le monde de le réussir ! On peut vite se retrouver avec une chape qui a des boules de ciment… !

En fonction de votre projet, vous pouvez toujours : faire appel à un maçon, ou commander une chape auprès d’une centrale à béton.

Dans le deuxième cas de figure, planifiez bien votre chantier sachant que le camion toupie livre tout d’une traite…et que vous devrez tout rentrer à l’intérieur !

Conseil n°2 : rotation de la bétonnière

Ne faites pas tourner la bétonnière trop vite pour fabriquer votre chape ! Baissez un peu le régime.

Conseil n°3 : mettre la juste quantité d’eau

On met entre ~10 et 15 litres pour un sac de 35 kg de ciment.

Mais attention ! Fabriquer un mortier n’est pas une « science sur papier ».

La quantité d’eau à introduire varie beaucoup en fonction du sable : comment arrive-t-il sur chantier ? Est-il sec ou humide ?

En fonction de l’un ou de l’autre, votre fabrication n’aura tout simplement rien à voir !

Si votre sable est gorgé d’eau, vous n’aurez quasiment pas besoin de rajouter d’eau pour faire une chape maigre !

Vous aurez donc besoin de « jugeotte » !

Et un conseil : une chape maigre doit être « sèche » pour bien la travailler. Alors, portez une attention particulière à votre sable avant de l’utiliser (essayez de jauger s’il est sec ou mouillé).

Conseil n°4 : l’introduction des composants

Vous pouvez introduire les composants comme suit. Tout en sachant que la méthode varie d’un maçon à l’autre.

  • Commencez à mettre l’eau ;
  • Mettre un petit coup de sable i.e. ~10 à 15 pelles
  • Mettre le ciment
  • Attendre d’obtenir un mélange homogène ;
  • Mettre le reste de sable.
    Au début, on part d’un mélange liquide mais homogène. On met tranquillement le complément de sable. Et au besoin on rajoute un peu d’eau. Tout en retenant que le résultat ne doit pas être trop humide.

Un conseil : si vous utilisez une bétonnière électrique, ne la surchargez pas ! Mieux vaut éviter d’exploiter le volume total de la bétonnière, et malaxer par demi sacs. Vous obtiendrez ainsi un meilleur mélange.

Conclusion

A présent, vous avez les cartes en main !

Après, la réalisation d’une chape reste « technique » : mieux vaut en avoir déjà fait avant de se lancer dans un grand chantier.

Si vous souhaitez déléguer le travail à un maçon, n’hésitez pas à compléter le formulaire de devis : il est gratuit et sans engagement.

Formulez une demande de devis!
de
à

Laisser un commentaire