L’enduit à la chaux intérieur: la recette!

L’enduit à la chaux apporte une touche authentique et
naturelle.
Découvrez la recette de l’enduit à la chaux intérieur.
Pour en savoir plus, lisez la suite!

L’enduit à la chaux intérieur est plutôt utilisé dans le cadre de rénovations.

Il est apprécié pour son aspect « authentique » et sa composition naturelle.

Sans compter que la chaux favorise la respiration des murs.

Seulement, comment faire un enduit à la chaux intérieur ? Quelle est la recette ?

On vous explique !

L’enduit à la chaux intérieur : même recette que l’enduit extérieur !

Pour réaliser un enduit à la chaux intérieur, on utilise la même recette qu’un enduit à la chaux extérieur.

Autrement dit, pour un enduit taloché on utilise :

150 à 200kg (pas plus) de liant pour 1 mètre cube de sable

Cela étant, pour réaliser certains enduits, on peut chercher à accentuer le lissé, ce qui va conduire à un dosage supérieur (davantage dans les ~250 kg).

En revanche, pour un enduit taloché, on va éviter de trop le doser, puisque plus on le dose, plus il y a un risque de fissuration…ce qui vous obligera à passer un coup de pressoir en mousse pour fermer les fissures.

Très bien. Nous avons donné un dosage en kg.

Mais qu’est-ce que ça donne avec les outils disponibles sur le chantier ?

Dosage d’un enduit à la chaux intérieur : la recette avec les outils de chantier !

En utilisant les outils de chantier, on utilise le dosage suivant :

1 sac de chaux = 1 brouette de sable + 2 seaux sable (en fonction de ce que veut faire comme enduit)

Toutefois, cela nécessite de vérifier plusieurs points :

  • La « contenance » de vos outils : brouette, seaux ;
  • Le sable que vous utilisez : les volumes insérés varient beaucoup en fonction de la taille des grains.
    Ex : avec un même « dosage en volume », on peut se retrouver avec un mortier maigre en utilisant un gros sable, et un mortier gras en utilisant un sable fin !

Maintenant que nous y voyons plus clair sur la fabrication, nous allons aborder les notions décoratives.

Les finitions d’un enduit à la chaux

Réussir le dosage de l’enduit est une chose. Fabriquer un « bel enduit » en est une autre.

C’est pourquoi nous allons aborder deux points : la coloration et la finition.

La coloration de l’enduit

Vous pouvez teinter l’enduit en sélectionnant des sables colorés : ocre, jaune, clairs…

Vous pouvez également utiliser des colorants, qui vous donneront accès à toutes les gammes de couleurs : du vert au jaune en passant par le bleu.

Toutefois, avant d’appliquer votre enduit quelques conseils :

  • Réalisez au préalable un essai ! En laissant l’enduit sécher. En effet, la teinte à sec est assez différente de la teinte de l’enduit frais ;
  • Soyez régulier dans la fabrication, pour obtenir une couleur uniforme ! Et même avec l’eau : si vous mettez trop d’eau, vous générerez un écart de coloration ;

 En dehors de la couleur, vous pourrez choisir entre différentes finitions.

La finition

La encore, vous pouvez choisir la finition que vous souhaitez !

Toutes les finitions sont possibles :

  • L’enduit deux tons ;
  • Le taloché ;
  • Le lissé qui est fréquent en intérieur ;
  • Le gratté : on l’utilise rarement en intérieur. Son état de surface peut accumuler la poussière et être difficile d’entretien ;
  • Le brettelé : enduit que l’on gratte avec une toile au lieu taloche à pointe. Il va donner beaucoup de forme lors du grattage.

Désormais vous avez toutes les cartes en main pour réaliser un enduit à la chaux. Si vous envisagez de confier votre projet à un professionnel, n’hésitez pas à compléter le devis de chiffrage, c’est gratuit !

Laisser un commentaire