Construire un escalier de piscine en béton!

Pour réaliser un escalier de piscine en béton, vous pouvez réaliser un coffrage, ou créer un assemblage « parpaing + béton ».
Découvrez comment poser un escalier de piscine en béton !

Les caractéristiques d’un escalier de piscine

L’escalier de piscine se caractérise par :

  • Des marches hautes : elles font dans les ~30 cm, comparativement aux ~17 cm d’un escalier traditionnel ;
  • Un faible nombre de marches : on aura dans les ~3-4 marches tout au plus (lié au point supérieur) ;
  • Des marches larges : les marches peuvent être très volumineuses, en particulier si l’escalier fait toute la largeur de la piscine ;

Pour construire cet escalier de piscine, plusieurs techniques constructives peuvent être mises en œuvre.

L’escalier de piscine en béton : les techniques de construction !

Pour construire l’escalier d’une piscine en béton, plusieurs méthodes peuvent être mises en œuvre :

  • L’escalier en kit : il se compose souvent de marches en plastiques, qui viennent s’adapter à l’escalier ;
  • L’escalier en béton coulé : on réalise un coffrage comme pour « n’importe quel escalier ». En revanche, on sera sur des structures très gourmandes en béton !
  • L’escalier en béton et parpaing : c’est un bon compromis, beaucoup moins gourmand en béton !

Si vous optez pour un escalier de piscine en béton, nous conseillons la méthode du « parpaing + béton ».

C’est cette technique que nous décrirons ci-bas.

Les 4 étapes pour réaliser un escalier de piscine en béton

Nous avons identifié quatre étapes pour installer

#1 : Les contremarches en parpaing

On commence par assembler les contremarches avec du parpaing, de façon traditionnelle (i.e. en les scellant avec du mortier).

Généralement, on a ~3 – 4 contremarches à assembler.

Le ferraillage

Les contremarches sont ferraillées avec des poteaux raidisseurs, qui sont fixés sur chaque rang de parpaing.

Le ferraillage tient compte des contraintes mécaniques appliquées.

Par exemple :

  • 1er rang : 1 barre suffit ;
  • 2ème rang : 2 barres ;
  • 3ème rang : 2-3 barres ;

Pour l’implantation du poteau raidisseurs plusieurs solutions :

  • Vous pouvez les implanter en même temps que tous les raidisseurs verticaux (sur le radier) : c’est la meilleure solution ;
  • Vous pouvez percer le sol en béton et réaliser un scellement chimique ;

On reliera également la contremarche au mur.

#2 : Coulage d’un béton léger entre les contremarches

Vous pourrez mettre un béton maigre dans l’espace entre les contremarches.

Ainsi, vous économisez des coûts.

#3 : Coulage d’un béton dosé entre les marches

On réalise la marche en appliquant un béton dosé et ferraillé sur ~10-12 cm.

Cette surépaisseur permet de « rajouter de la hauteur » au parpaing, pour atteindre la taille désirée.

Par exemple : parpaing de 20 + 10 cm = 30 cm !

Pour le ferraillage, on se contente généralement d’un treillis soudé de diamètre ~6 mm.

#4 : Finition

On recouvre l’ensemble d’un enduit.

L’étanchéité globale est ensuite assurée par le liner.

Devis livraison béton par camion toupie

Laisser un commentaire