Faire un joint de dilatation entre 2 murs

Il est important de réaliser un joint de dilatation entre 2 murs !

En effet, cela permet de garantir la pérennité de la structure.

Des experts du bâtiment vous expliquent pourquoi et comment procéder.

L’intérêt du joint de dilatation

La mise en œuvre d’un joint de dilatation entre 2 murs consiste en la création d’un joint vertical.

Ce dernier est très intéressant dans le cadre de la construction ou de l’agrandissement d’un bâtiment car son rôle est de permettre que la structure travaille par endroits sans endommager l’ensemble par effet de tiraillement.

Dès lors, la présence de ce joint, qui vient finalement segmenter l’ouvrage, permet alors d’éviter la fissuration de ce dernier.

La mise en place des joints

En théorie, le joint de dilatation doit être réalisé de haut en bas.

Lors d’une construction neuve, il n’est logiquement pas possible de réaliser la fondation, puis de placer un joint de dilatation uniquement sur le mur. Dans les règles de l’art, il est d’usage de tout séparer (TOUT=le mur ET la fondation).

A contrario, si l’ouvrage est déjà construit, il ne sera pas question de venir couper la fondation. Dans ce cas, seul le mur sera coupé de part et d’autre, idéalement à l’aide d’une disqueuse. Car, en effet, si cet ouvrage est à reprendre (rénovation, agrandissement…), couper sa fondation se révèlerait très complexe.

Par exemple, pour une simple murette, seule la paroi du mur sera coupée et la fondation sera laissée en l’état.

Ensuite, le joint pourra être mis en place :

  • il s’agira alors d’une matière souple de type silicone à intégrer entre les murs
  • ou d’une solution du type couvre-joints : ce sont alors des profilés en pvc, en alu, etc., qui sont ajoutés afin de masquer la coupe effectuée
  • dans le cas d’un enduit, il est aussi envisageable d’installer des baguettes d’enduit côte à côte et de laisser la partie du milieu ouverte
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire