Ferraillage avec chaînage horizontal

Pour une tenue optimale d’une construction, en passer par le ferraillage du chaînage horizontal s’avère être une étape cruciale. C’est une des phases incontournables car elle permet la bonne assise de la construction mais également de renforcer la résistance de l’édifice. C’est pourquoi le ferraillage de chaînage horizontal est soumis à des réglementations strictes. Nos artisans vous indiquent tout ce qu’il faut connaître à ce sujet.

maison parpaing

Chaînage horizontal : définition

Dans un premier temps, il est intéressant de définir la notion de chaînage horizontal afin d’y voir un peu plus clair et de comprendre pleinement de quoi il s’agit.

Il faut donc savoir que le chaînage horizontal est en réalité une ceinture qui permet de renforcer l’intégralité de la structure. En effet, les portes comme les fenêtres et autres peuvent fragiliser l’édifice car ce sont des points de faiblesse. Il est alors indispensable de pallier ces points d’entrée, ces ouvertures dans la bâtisse. Le chaînage a donc pour rôle principal de ceinturer la construction. Il est également présent pour permettre une bonne assise et un bon maintien de la charpente. Le chaînage horizontal offre une bonne assise pour la construction en renforçant sa base.

Composition d’un chaînage horizontal

Pour ce qui est de la composition d’un chaînage horizontal, plusieurs cas de figure sont observables.

S’il est question d’une maison qui n’est pas construite selon les normes parasismiques,comme cela a pu être le cas à une certaine époque, un chaînage plat constitué de 2 barres de 10 était utilisé. 

Dorénavant, pour les constructions respectant la réglementation parasismique, un chaînage composé de carrés de 8 x 8 avec 4 barres de 10 est utilisé.

Il existe maintenant des chaînages triangulaires avec 3 barres de 10 par exemple. Il s’agit d’un bon compromis entre les 2 précédentes versions. 

En dehors du ferraillage, dans un parpaing en U, il reste peu de place pour le béton. L’ensemble de ces éléments composent le chaînage qui est alors dans le parpaing. Un béton de qualité est alors de mise. Pour s’en assurer, il faut alors respecter le dosage notifié sur le sac. Pour un dosage de qualité, un béton dosé à 350 kg/m³ est préconisé

Où mettre en place un ferraillage de chaînage horizontal ?

Le chaînage horizontal se trouve à différents endroits. Ainsi, on le retrouve principalement :

  • au niveau de chaque mur, aussi bien à chaque plancher bas qu’à un plancher haut
  • au niveau du mur présent au dernier étage, et ce, qu’il y ait ou non de plancher haut
  • sur le pourtour des pignons qui vont recevoir la toiture

Les différents rôles d’un ferraillage de chaînage horizontal

Le chaînage horizontal est un élément incontournable dans une construction. Il dispose de bien des avantages. Parmi eux, il est notamment possible de citer :

  • le soutien des charges verticales qui reposent dessus
  • éviter le gonflement des murs et les infiltrations 
  • lier les divers éléments entre eux pour une parfaite solidité de la construction
  • servir au maintien de l’édifice en luttant contre les poussées engendrées par la charpente
  • limiter les impacts liés aux mouvements de terrain
  • éviter l’apparition de fissures dans les maçonneries 
  • renforcer la résistance mécanique de la construction

Les réglementations

Il faut savoir que le chaînage horizontal et donc, son ferraillage, est régi par certaines normes et réglementations. Voici ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Les obligations de construction

Ceinturer les constructions est une étape obligatoire qu’il n’est pas possible de négliger. De ce fait, le chaînage horizontal et son ferraillage se voient incontournables dans différents cas de figure :

  • pour les murs maçonnés en parpaings ou brique : c’est la normes DTU 20-1 qui doit être observée 
  • pour les murs en béton armé : c’est la norme DTU 23-1 qui doit être respectée

Le DTU, Document Technique Unifié est en réalité un cahier des charges présentant les diverses modalités à respecter dans le bâtiment en règle générale.

Les normes parasismiques

Le ferraillage d’un chaînage horizontal est également régi par des normes parasismiques. Il faut savoir que les territoires sont classés en différentes catégories selon plusieurs critères comme :

  • la nature du sol
  • la zone géographique
  • le type de construction

Selon ces paramètres, il est possible de définir 5 classes de sismicité allant du risque le plus faible (1) au plus risque le plus élevé (5).

Que le bâtiment soit une maison individuelle ou un édifice à usage collectif, si la construction se trouve classée en zone 1 ou 2, il n’existe pas de règles sismiques précises.

En revanche, à partir des constructions se trouvant en zone 3, c’est-à-dire en zone dont le risque sismique est modéré, les chaînages horizontaux doivent être constitués d’une armature de type 4 HA 10 avec une hauteur d’au minimum 15 cm. 

FAQ

Quelle hauteur est nécessaire pour un chaînage horizontal ?

La hauteur d’un chaînage horizontal est fonction de différents paramètres que sont le type de construction, la charge à supporter ou encore le niveau de sismicité du terrain. Cela est donc fonction de chaque cas de figure. Généralement, il faudra compter une quinzaine de centimètres. Toutefois, la hauteur du chaînage horizontal ne doit pas être supérieure à la hauteur de la dalle qui l’accompagne. De la même manière, cette hauteur ne dépassera généralement pas les 30 cm. Le mieux reste toutefois de faire appel à différents professionnels pour obtenir divers avis éclairés mais également des devis pour votre chantier.

Quel budget prévoir pour effectuer un ferraillage de chaînage horizontal ?

Pour ce qui est du ferraillage en question, il faudra compter un coût d’une cinquantaine d’euros par mètre carré en fourniture et main d’œuvre. Généralement le ferraillage est associé à du béton coulé. Dans ce cas, il faudra plutôt tabler sur un budget oscillant entre 60 et 80 € par m². 

Quel est le délai de séchage qu’il faut observer une fois un ferraillage de chaînage horizontal réalisé ?

De manière générale, le temps de séchage pour un chaînage horizontal varie entre 7 jours, temps de séchage nécessaire au toucher et 28 jours pour un séchage à cœur.

Devis livraison de béton par camion toupie!
Devis de travaux
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux
Devis de béton + travaux
1
2 La livraison de béton:
3 Mes travaux:
4 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux

Laisser un commentaire