Qu’est-ce que le ferraillage de zone sismique 3 ?

Les dénominations se succèdent et ne se ressemblent pas. Pourtant, cela n’est pas si complexe qu’il y paraît. Nos spécialistes vous expliquent de quoi il retourne concernant le ferraillage de zone sismique 3 afin de vous permettre de faire la différence entre les différentes références qui s’offrent à vous.

ferraillage-chantier

Le ferraillage de zone sismique 3

Généralement, pour un ferraillage de zone sismique 3, il faut avoir recours à des aciers. 

  • Le plus souvent, ces derniers ne sont pas forcément de 8, mais au moins de 10.
  • Viennent ensuite des jambages pour les ouvertures (portes, fenêtres, etc.).
  • Il faut aussi des antiformages (à savoir des poteaux situés sur la maison à des endroits bien précis)

Tous ces éléments font partie d’une étude particulière.

Les classifications de ferraillage

En ce qui concerne le ferraillage, les fabricants, pour répondre aux différentes contraintes techniques, ont fait une classification en zones sismiques, de plus ou moins forte intensité.

Concrètement, en fonction du projet et du lieu de construction, il sera préconisé d’utiliser des aciers plus ou moins importants. Le choix se fait en fonction du niveau de risque de tremblement de terre.

Il est à noter que, dans ce cadre, le ferraillage de zone sismique est catégorisé en classes 1,2 et 3. Ainsi, le 3 est relativement fort.

L’importance de l’ingénieur béton

En cas de doute ou pour une construction en zone parasismique, il est indispensable de faire appel à un ingénieur béton pour qu’il fasse une étude béton. Son intervention permet non seulement d’être sûr de faire les bons choix de méthode de construction et de matériau, mais elle permet également de disposer ensuite d’un certificat de conformité.

En théorie, toute construction doit d’ailleurs être soumise à une étude béton armé. En effet, chaque maison devrait faire l’objet d’une étude parasismique. Par ailleurs, cela concerne aussi les constructions annexes (piscine, etc.).

En termes de coût, une étude béton par un ingénieur revient environ à 800 €.

Focus sur les zones sismiques en France

En France, des séismes de plus ou moins forte intensité se produisent assez régulièrement, pouvant provoquer des dégâts sur les constructions. De ce fait, pour lutter contre ce risque, des études ont été menées afin de réaliser un découpage du territoire français, que ce soit pour la France métropolitaine ou les pays d’Outre-Mer. Ce découpage vise à identifier les niveaux de risque sismique et donc de pouvoir adapter la méthode constructive, dont le ferraillage.

Légende : Zonage sismique de la France (en vigueur depuis le 1er mai 2011)

Comme vous pouvez le constater, cette cartographie découpe le territoire en 5 zones distinctes de sismicité, allant du risque très faible au risque fort. En termes de construction, il faut alors savoir que, pour les zones catégorisées de 2 à 5, il faudra adopter les règles constructives parasismiques identiques à celles utilisées pour les ponts et les bâtiments dits “à risque normal”. 

FAQ

Pourquoi dois-je absolument faire appel à un ingénieur béton pour construire ma maison à Tarbes ?

Tarbes est une commune implantée sur une zone assortie d’un niveau de risque sismique relativement haut. Dès lors, pour garantir une construction adaptée et capable de résister à un tremblement de terre, il est indispensable, en effet, de faire faire une étude béton par un ingénieur spécialisé dans ce domaine. Grâce à son intervention, vous disposerez d’un certificat de conformité qui vous permettra, en cas de problème, de vous retourner vers qui de droit. 

Quelles sont les règles de construction dans une zone sismique ?

Dans les zones sismiques, il est recommandé de travailler avec l’acier et le bois ou le béton armé. Par ailleurs, dans les zones les plus impactées par le risque sismique, il est possible de poser les fondations de la construction sur des amortisseurs hydrauliques ou des matériaux élastiques tels que le caoutchouc. 

Lors d’une construction de maison, où faut-il installer les chaînages verticaux ?

Quelle que soit la construction à mettre en œuvre, il faudra systématiquement installer les chaînages verticaux au niveau des angles des murs. Ces chaînages devront en outre être de la même hauteur que la construction. 

Quand faut-il installer un chaînage horizontal ?

Le chaînage horizontal est préconisé lorsque la construction dispose de combles avec des murs de plus de 60 centimètres de haut. Dans le cas, par exemple, d’une construction à implanter sur une zone sismique de niveau 3, (risque sismique modéré), le chaînage horizontal devra être réalisé avec, au moins, du 4HA10 et une hauteur de 15 cm a minima.

Devis livraison de béton par camion toupie!
Devis de travaux
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux
Devis de béton + travaux
1
2 La livraison de béton:
3 Mes travaux:
4 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux

Laisser un commentaire