Ferraillage d’un mur de soutènement en bloc à bancher

Le mur de soutènement est une paroi qui doit résister à la poussée d’un terrain.
Sa construction peut s’effectuer avec des blocs à bancher.
Lors de l’assemblage, la pose d’acier est de rigueur pour renforcer le béton.
Nous verrons comment réaliser le ferraillage d’un mur de soutènement en bloc à bancher.

Présentation du mur de soutènement

Le mur de soutènement est une paroi destinée à « contenir » la poussée d’un terrain.

mur soutenement drainage

Ce mur peut être assemblé en utilisant des blocs à bancher.

La méthode de pose du bloc à bancher : en quoi ça consiste ?

La méthode de pose du bloc à bancher consiste à assembler des blocs creux.

  • Ces blocs sont assemblés « à sec »
  • Une fois montés, on les remplit de béton
    En général, on commande un béton « S4 » avec des « cailloux » de faible diamètre (type 12 au lieu de 14/16) ; et un petit rajout d’eau.
  • On attend ensuite quelques ~28 jours avant de remettre de la terre autour du mur.
    Cela correspond à la durée de séchage du béton

Comme tout ouvrage en béton banché, le mur de soutènement est renforcé avec des armatures horizontales et verticales.

Ces armatures apportent d’avantage de résistance au béton. Elle l’aident à « tenir » face aux efforts mécaniques, auxquels l’ouvrage est exposé.

Toutefois le ferraillage d’un mur de soutènement en bloc a bancher ne s’improvise pas ! On ne peut pas choisir des fers tores de « n’importe quel diamètres » ni les espacer de façon aléatoire !

Des maçons situés près de chez vous chiffrent gratuitement vos travaux ! Vous hésitez encore pour demander un devis 🙂 ?

Le ferraillage d’un mur de soutènement en bloc à bancher : comment ça marche ?

Le calcul de ferraillage est effectué par un bureau d’études spécialement commissionné. Celui-ci détermine le diamètre des aciers ainsi que leur position.

Dès lors que l’étude de structure a été réalisée, le maçon peut démarrer l’assemblage du mur !

Le ferraillage du mur de soutènement se compose de :

  • Fers horizontaux placés à tous les rangs ;
  • Fers verticaux plus ou moins espacés selon les consignes de l’étude de structure (tous les ~20 à 50 cm)

Après, les aciers qui sont généralement utilisés sont des fers tores de 10 (aussi bien pour les fers horizontaux que pour les attentes verticales).

Cependant, dans certains cas de figure, les efforts sont plus conséquents, et l’étude de structure suggère de placer des aciers à plus gros diamètre, qui peuvent monter dans les 12 – 14 !

Commentaire : même si le maçon peut déterminer « à vue » les aciers à utiliser, il doit obligatoirement réaliser une étude préalable pour des questions d’assurance !

Trouver un maçon pour ériger un mur de soutènement

En règle générale, l’assemblage de ce mur est confiée à une société de construction expérimentée, puisque c’est un mur :

  1. Soumis à des efforts mécaniques : il ne s’agit pas d’une simple clôture ;
  2. Qui doit être ferraillé : s’il est possible d’utiliser des fers tores de 10, certains ouvrages requiert des aciers de 12 voire de 14 ;
  3. Qui doit faire l’objet d’une étude de structure ;
  4. Qui demeure « technique » à assembler.

Pour confier la construction d’un mur banché à un professionnel, n’hésitez pas à compléter le formulaire ci-dessous. Ainsi, vous recevrez un devis estimatif ; sur la base duquel vous pourrez sélectionner « le bon maçon » !

Laisser un commentaire