La fibre pour béton

La fibre pour béton s’utilise pour renforcer les propriétés du béton.
Il en existe de deux types : la fibre polypropylène et la fibre métallique.
Découvrez quand et comment utiliser une fibre pour béton !

Rate this post
Pas de commentaire

La fibre pour béton

La fibre pour béton est un composant que l’on rajoute dans le mélange, en vue de renforcer les propriétés du béton.

On distingue deux catégories de fibres : la fibre synthétique et la fibre métallique.

La fibre synthétique

fibre synthétique béton

fibre polypropylène

La fibre synthétique est surtout utilisée pour augmenter la résistance d’une chape.

En particulier, on l’utilise lorsque :

  • L’épaisseur de la chape est en dessous de l’épaisseur recommandée (ex : 5 cm au lieu de 6 cm pour une chape de carreleur)
  • Le sol est « incertain » et que l’on souhaite apporter un peu de résistance au plancher : sol en bois, plancher en béton « irrégulier » (ex : coulage 1 une année, coulage 2 une autre année, etc.)

En dehors de ces cas de figure, on peut également utiliser la fibre synthétique pour améliorer les qualités d’un béton.

Par exemple, si l’on réalise une plage de piscine qui n’est pas destinée à être recouverte, mieux vaut utiliser des fibres synthétiques que métallique, puisque ces dernières ont tendance à remonter à la surface.

La fibre métallique

La fibre métallique est plus résistante que la fibre synthétique. Elle s’utilise pour renforcer une dalle en béton.

fibre metallique beton

Fibre métallique pour béton

La fibre métallique permet de gagner du temps sur le chantier, puisqu’elle vient en remplacement d’un treillis soudé.

3 conseils pour réussir un béton fibré!

Voici quelques conseils qui vous aideront à réaliser un béton fibré.

Conseil n°1 : choisissez la bonne fibre pour béton !

En général, on met une fibre métallique dans une dalle en béton, et une fibre polypropylène dans une chape.

Plus spécifiquement, on insère des fibres polypropylène en dessous de ~8 cm.

En effet, les fibres métalliques sont plus longues que les fibres synthétiques, et si on a peu d’épaisseur de chape, on peut être embêter pour talocher la surface ou pour obtenir un état de surface correct.

Conseil n°2 : soyez vigilant à la fabrication !

Les proportions de fibres qu’il faut insérer sont indiquées par le fabricants. Alors, referez-vous aux indications figurant sur l’emballage.

  • Pour un mortier : en règle générale, on met ~2 grandes poignées de fibres pour un sac de 35 kg de ciment. Les fibres sont dispersées et incorporées en fin de mélange, dans la bétonnière. En effet, si on les incorpore trop tôt,  elles risquent de faire des boules. Un temps de malaxage de ~1 minute – 1 minute 30 devrait suffire.
  • Pour un béton : vous pouvez commander un béton fibré « tout prêt » auprès d’une centrale à béton. Veillez à ce que le mélange soit déjà fait lorsque le camion toupie arrive. En effet, si vous rajouter les fibres au dernier moment (même dans le camion malaxeur), elles risquent de faire des grosses « pelotes métalliques »… Et votre béton en sera dégradé !

Conseil n°3 : attention au remontées de fibres métal

Si vous réalisez un béton de fibre métallique, prenez garde ! Au bout de quelques mois, les fibres tendent à remonter à la surface du béton. Ces fibres sont adaptées à un béton destiné à être recouvert d’un revêtement de sol.

Laisser un commentaire