Fondation pour pilier en béton: la technique!

Créer la fondation pour pilier béton requiert d’adopter la bonne technique et les bons matériaux.

Des artisans expérimentés vous confient leurs connaissances en ce domaine bien spécifique!

Quand faire une fondation pour pilier béton?

Généralement, les piliers en béton peuvent être utilisés dans plusieurs domaines :

  • pilier de portail
  • pilier d’ornement
  • pilier de maintien

Ils sont d’ailleurs souvent consacrés à du maintien, notamment au maintien de la charpente, du plancher, etc.

Fondation : la technique

Pour faire un socle de fondation, bien souvent, une semelle isolée sera mise en œuvre.

Les fondations peuvent être plus ou moins larges et seront plus ou moins épaisses selon la structure à porter.

Pour cela, il est nécessaire de :

  • trouver le terrain convenable
  • creuser
  • ferrailler

Le ferraillage

Le ferraillage est constitué de 2 éléments :

#1 Le ferraillage de la semelle

Pour la semelle, des aciers croisés permettront un maillage. Ces aciers sont assortis de crosses qui sont retournées à leur extrémité.

Auparavant, les maçons faisaient des aciers qu’ils fabriquaient eux-mêmes avec des barres de 10. Ils faisaient des crosses à chaque extrémité et les reliaient ensemble pour créer un quadrillage. Maintenant, l’idée est de prendre un bout de plaque de treillis soudé qui permet d’obtenir un ferraillage correct.

Les attentes :

Les attentes doivent être reliées avant le coulage de la fondation.

Pour ces attentes, il est possible d’opter pour un poteau carré préfabriqué et constitué de 4 barres de diamètres 10.

Ces attentes sont alors pliées à l’équerre sur 20 à 40 cm aux extrémités puis accrochées sur le ferraillage des fondations afin qu’elles soient parfaitement fixées.

Si on laisse simplement le poteau tel quel, il n’aura pas beaucoup d’utilité. Les équerres ont pour objectif de bien retenir le ferraillage à la structure.

Les attentes permettront, ensuite, de mettre des éléments préfabriqués de type boisseau ou de faire un coffrage.

Evidemment, le ferraillage dépend aussi du type d’ouvrage qui sera ensuite réalisé. Par exemple, avoir des attentes pour un poteau métallique est alors inutile. Dans ce cas, ce ferraillage pour le dé qui recevra le poteau métallique consistera en une sorte de panier, un cube qui renforcera le béton, au pied.

Les éléments de dimensionnement :

Tout va dépendre du projet à mettre en œuvre.

Dans l’idéal, il faudrait systématiquement effectuer une étude de béton armé.

Sur le terrain, pour un petit bout de charpente courant, un artisan ne va pas forcément faire appel à un ingénieur béton armé pour un socle de poteau, cela reviendrait beaucoup trop cher.

D’où l’intérêt de se rapprocher d’un marchand de matériau qui pourra apporter un conseil avisé.

#2 Le ferraillage des fondations

Une fois le bon sol trouvé, il faut procéder à la pose du ferraillage. Il faudra alors s’assurer que ce ferraillage ne touche pas le sol grâce à :

  • des petites cales ou des entretoises
  • ou une petite couche de béton

Il est possible de procéder de la façon suivante :

  • mettre une première couche de béton
  • poser le ferraillage
  • apporter une deuxième couche de béton

Exemples de dimension

Sur un poteau classique utilisé pour des petites avancées de toiture, le socle est généralement de 50 à 60 cm au carré.

Côté profondeur, il faudra chercher le terrain dur :

  • une trentaine de cm de béton peut être placée :
    • s’il n’y en a pas assez, l’appui risque de fracturer la fondation sous son propre poids
    • s’il y en a trop, le risque est de faire une masse de béton qui, par son poids, peut s’enfoncer dans le terrain au fil des années

Il faut donc retenir que le dimensionnement sera fonction de la grosseur du pilier, du poids de la charpente, etc.

Formulez une demande de devis!
de
à

Laisser un commentaire