L’isolation d’une chape en béton

Pour isoler un plancher, on peut le recouvrir d’une chape isolée.
Découvrez comment mettre en oeuvre une isolation sous la chape en béton!

Isolation d’une chape en béton : les cas de figure envisageables

Différents types de chape béton sont régulièrement mis en œuvre dans les constructions :

  • Le plancher chauffant dispose déjà de son propre isolant. On ne peut donc le concevoir sur du polystyrène. La chape doit alors être isolante et compatible avec le plancher chauffant.
  • Le plancher d’étage, quant à lui, peut être réalisé sur du plancher béton ou bois. Avec ce plancher, il est possible de gagner en isolation phonique et thermique.
  • Le plancher de vide sanitaire ou de cave : le mieux est de l’isoler par le dessous.

La mise en place d’une chape en béton

Que ce soit dans le cas de la chape liquide ou traditionnelle, on pose d’abord un isolant puis on recouvre de la chape

1- La chape fluide

Adaptée à une pose sur isolant, la chape fluide permet un auto-nivelage. Elle est ainsi directement plane, il n’y a pas de problématique de trous et bosses.

La chape fluide ne s’applique pas forcément sur une moindre épaisseur. Si par le passé elle ne dépassait pas les 5 cm, elle atteint aujourd’hui des épaisseurs de 6, voire 7 cm.

Rapide à mettre en œuvre, ce type de chape est par contre très humide et demande un temps de séchage très long (2 à 3 semaines) avant de pouvoir à nouveau accéder au chantier.

2- La chape traditionnelle

La chape traditionnelle est couramment utilisée par-dessus un isolant. 

Elle doit alors présenter une épaisseur d’au moins 5-6 cm. Le cas échéant, le risque est que cette chape se brise sous le poids d’un revêtement. 

L’épaisseur d’isolation:

Pour un isolant type « polystyrène », l’épaisseur de l’isolant est de l’ordre de ~6 centimètres, applicable en plusieurs passes (ex: 3 cm + 3 cm).

3- Les notions à retenir

Les chapes sont destinées à recevoir un revêtement pour leur finition (carrelage ou autre). 

Pour les chapes de belle épaisseur, il est vivement recommandé d’y intégrer de la fibre ou un treillis soudé pour carreleur (mailles 5×5). Ainsi, la résistance de la chape sera accrue.

En amont, il faut aussi s’assurer que le plancher peut supporter la charge permanente induite par la chape.

Les problématiques de la chape à béton

a- La surépaisseur ajoutée par la chape

En rénovation, la surépaisseur créée par la chape peut condamner les portes. Une bonne communication entre le poseur de chape et le carreleur, notamment, permet d’éviter cette problématique.

Parfois, la seule issue est de remonter ou couper la porte. C’est le cas avec un béton existant. 

Toutefois, en rénovation, l’existant est souvent cassé afin d’éviter tout problème ultérieur de résistance. Avec une telle remise à neuf, la surépaisseur n’est alors plus un souci.

b- La résistance du plancher

Dans le cas d’un plancher bois, il faut s’assurer de la qualité du plancher. Il faut éviter la surcharge et, parfois, l’unique solution est de démonter ce plancher. Il est alors refait de manière à pouvoir accueillir une chape

Par exemple, après dépose des lames de parquet, le menuisier rajoute des lambourdes sur les chevrons. Cela permet de récupérer des problèmes de niveau. Il installe ensuite un plancher OBS marine.

Idéalement, l’isolation doit être réalisée par dessous car la plus grande problématique du plancher bois est de savoir s’il va supporter la charge, et ce, durant combien de temps !

Le prix des isolants pour une chape en béton

Concernant l’aspect financier, il est possible de réaliser une isolation via du polystyrène ou du polyuréthane.

  • Le polystyrène est la solution la plus classique. Le prix de l’isolant est d’environ 9 € par m² sur une épaisseur de 30 mm.

Le polyuréthane (Styrodur) est un très bon produit qui offre une qualité d’isolation supérieure, mais il est beaucoup plus cher. Il faut compter environ 14 € par m².

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire