Tout savoir sur le joint de fractionnement d’une dalle en béton !

Le joint de fractionnement s’utilise pour que le béton ne fissure pas.
On le pose au niveau des points sensibles d’une dalle.
Tout savoir sur le joint de fractionnement de dalle en béton : réalisation, critères de mise en place …

4.5 (90%) 2 vote[s]
Pas de commentaire

Le joint de fractionnement de dalle en béton

Le joint de fractionnement prévient la fissuration du béton, ou plus exactement, il la maîtrise.

En effet, le béton est un matériau qui se contracte et se dilate sous l’effet :

  • Des variations de température (dilatation)
  • Du retrait du béton

C’est pourquoi, il est nécessaire d’anticiper ces « mouvements », afin d’éviter l’apparition de fissures.

Comment réalise-t-on un joint de fractionnement ?

Le joint de fractionnement peut s’effectuer de plusieurs façons : avec des profilés PVC ou par sciage.

Les profilés en PVC

Les profilés en PVC se déclinent en plusieurs hauteurs, selon l’épaisseur de la dalle.

Certains modèles sont prévus pour que l’on puisse rajouter une « baguette » par dessus, en vue d’en augmenter la hauteur.

Commentaire : le profilé en pvc est affleurant. Une fois que le béton est coulé, il laisse une marque de ~2-3 mm.

Le sciage de la dalle

Pour réaliser un joint de fractionnement, vous pouvez également scier la dalle après coulage.

Toutefois, il convient d’être vigilent(e) vis à vis de certains points :

  • Avec cette méthode, vous devrez couler la dalle en béton « d’une seule traite »
    En effet, vous ne pouvez pas procéder par petits « carrés  » indépendants ».
  • La coupure avec disqueuse devra être « franche » : elle doit traverser l’acier.
    En effet, si vous coupez trop haut, et que l’acier n’est pas coupé, alors le joint de dilatation ne sera pas efficace !

Ou met-t-on le joint de fractionnement ?

La mise en place d’un joint de fractionnement dépend :

  • de la surface de la dalle : on met des  joints tous les ~15-20 m2;
  • de la forme de la dalle : il s’agit d’identifier les points sensibles qui risquent de fissurer (variations de formes, angles, etc.)

En prenant en compte les deux paramètres, il est possible de déterminer les « points de faiblesse » ou le béton risque de fissurer.

Ensuite, en mettant en place un joint de fractionnement à cet endroit précis, on obligera le béton à fissurer ou l’on veut.

Pour conclure, le joint de fractionnement permet de « maîtriser » la fissuration du béton. Ce qui évite les désagréments esthétiques.

Devis livraison béton par camion toupie

Laisser un commentaire