La laitance de ciment

La laitance de ciment correspond aux remontées d’eau et de ciment.
Si elle est appréciée lors du talochage d’un béton, elle l’est beaucoup moins lors d’une pose de carrelage.
Découvrez la laitance de ciment sous tous ses angles !

La laitance de ciment : qu’est-ce ?

La laitance de ciment désigne le laitier de ciment qui remonte à la surface lorsqu’on coule un béton ou un mortier.

La laitance de ciment correspond plus spécifiquement à un mélange d’eau et de ciment… Sans sable. Autrement dit, il s’agit des composants les plus légers qui remontent en surface.

Sans laitance de ciment, il n’y aurait pas de talochage !

Lorsqu’on taloche, on fait remonter « volontairement » la laitance de ciment pour affiner la surface.

Astuce : privilégier une taloche en plastique. Celle-ci va « aspirer l’eau » qui va remonter un peu en faisant des mouvements circulaires.

Vous l’aurez compris, c’est grâce au laitier qu’on taloche. D’ailleurs, lorsque le béton est trop « sec », ce n’est plus possible de le talocher !

La laitance de ciment : peu appréciée dans le carrelage !

La laitance est également présente dans les colles de carrelage.

Or, que se passe-t-il ?

  • Si le carrelage est poreux et le mortier de colle « mou », vous avez de fortes chances de voir apparaître des « spectres » de mortier. En effet, le laitier s’infiltrera dans les carreaux et engendrera des tâches grisatres ;
  • Si le carrelage est émaillé, vous n’aurez aucun problème avec la laitance, puisqu’elle ne sera pas absorbée par les carreaux (non poreux);

Les moyens d’actions

Pour éviter que votre carrelage ne se tâche, vous avez plusieurs possibilités :

  • Choisir un mortier colle adapté à la couleur. Ex : si vous utilisez un matériau ton pierre, vous pouvez prendre un mortier de colle / de joint blanc ;
  • Laver les carreaux, les saturer en eau. Quand on réalise une pose de carrelage, on lave toujours les carreaux. Ainsi, vous réaliserez l’apport d’eau qui est nécessaire (à la base il faudrait faire tremper les carreaux), vous favoriserez également l’adhérence « carreau-colle ».
  • Nettoyer les joints puisque le laitier se voit surtout lorsqu’on réalise les joints. Nous recommandons de réaliser plusieurs lavages avec un coup d’éponge. Un premier lavage pour « dégrossir les joints ». Un deuxième lavage en changeant l’eau tous les ~2-3 m2. Un troisième lavage en utilisant de l’eau propre, changée tous les ~1 m2.
Devis livraison béton par camion toupie

Laisser un commentaire