Comment monter un mur en parpaing avec un angle?

On est souvent amené à monter un mur en parpaing avec angle lorsqu’on construit une maison, ou l’on érige un mur de clôture.
On vous explique comment assembler un mur avec un angle !

Monter un mur en parpaing avec un angle

Pour monter un mur en parpaing avec un angle, on procède comme suit :

  • Au préalable, on pose les attentes verticales ;
  • On trace l’équerrage au sol ;
  • On met le parpaing dans la réservation prévue pour ;
  • Une fois que le parpaing est positionné, on le plombe puis on vérifie le bon alignement (aplomb et direction) ;
  • Quand on monte le deuxième rang de parpaing, les blocs se croisent ;
  • Dès que le mur est assemblé, on remplit la réservation de mortier ;

A présent, vous connaissez les grandes lignes d’assemblage d’un mur en parpaing avec angle.

Désormais, nous vous proposons quelques conseils pour vous accompagner dans votre projet.

3 conseils pour monter un mur en parpaing avec un angle

Voici 3 conseils pour réussir l’assemblage d’un mur en parpaing d’angle.

#1 : Privilégiez un tracé !

Idéalement, réaliser un tracé sur le sol, pour bien orienter les parpaings.

Toutefois, ce n’est pas toujours réalisable. Dès lors, il est bon de mettre plusieurs angles à la fois.

Par exemple, on commence avec un angle de la construction, puis on monte l’angle à l’opposé pour pouvoir tendre un cordeau et avoir un bon départ.

#2 : prévoir une hauteur d’attente raisonnable !

Si c’est possible, mieux vaut prévoir des aciers qui ne soient pas trop hauts. Sinon, ça va être très compliqué d’enfiler le parpaing dedans (ex : acier de 2 mètres de haut).

Généralement, on laisse un bon mètre d’acier. Mais inutile de se leurrer : dans certains cas on est obligé de mettre une grande attente !

#3 : Assurer vous d’une bonne liaison « poteau/sol »

Les parpaings sont assemblés rang après rang.

La réservation est laissée vide, puis tout à la fin, on coule le « poteau » formé par l’assemblage des « trous vides ».

Et avant de couler le mortier dans le poteau, on peut utiliser une astuce : casser une partie basse du parpaing et coffrer.

Pourquoi réalise-t-on cela ? Car au fur et à mesure du montage, le mortier de jointement s’agglomère dans la réservation.

Or l’aggloméré de mortier peut nuire à la liaison « sol – poteau ».

C’est pourquoi, on casse le premier parpaing, pour dégager le pied du ferraillage.

Aussi, une recommandation supplémentaire : s’il faut chaud, arroser un peu l’intérieur pour éviter que le mortier ne sèche trop vite à l’intérieur du poteau.

Formulez une demande de devis!
de
à

Laisser un commentaire