Les 2 méthodes pour monter un pilier en parpaing

La mise en place d’un pilier en parpaing s’effectue dans les constructions ou l’esthétique n’est pas prioritaire !
On l’utilise pour soutenir des poutres, créer une butée, dans les constructions extérieures type abri de jardin, etc.
Si le poteau n’est pas des plus « jolis », il demeure économique.
Découvrez comment monter un pilier en parpaing !

Les 2 façons de monter un pilier en parpaing

Selon les efforts repris par le pilier, vous pouvez utiliser différents procédés constructifs.

On vous en présente deux :  

#1 : pilier avec peu d’effort

Pour un pilier qui reprend « peu » d’efforts, on peut :

  • Poser les agglos les uns sur les autres ;
  • Mettre un renfort ferraillé ;

Pour cela, vous pouvez utiliser un parpaing d’angle avec un ou deux raidisseurs (emploi d’un parpaing avec 1 ou 2 « trous »).

Toutefois, si le poteau reprend beaucoup d’effort, mieux vaut utiliser la technique suivante.

#2 : pilier avec des efforts (ex : poutre en appui)

Si votre pilier reprend beaucoup d’efforts, vous pouvez assembler les agglos par rangs de 2, croisés.

Cela peut générer un espace de ~10 cm au milieu, que vous pouvez combler avec du mortier ou un parpaing de plus petit calibre (ex : parpaing de 10).

Pour ce poteau est « naturellement renforcé » : vous n’avez pas besoin de mettre de ferraillage additionnel. La maçonnerie tient d’elle-même.

Après si vous souhaitez mettre de la ferraille, vous pouvez toujours prendre des éléments préfabriqués (tels qu’une réhausse de regard) posés à sec, puis remplis de béton. En revanche, ce ne sera plus un « pilier en parpaing » !

Formulez une demande de devis!
de
à

Laisser un commentaire