Tout savoir sur le mortier pour parpaing!

Le mortier de parpaing s’utilise pour lier les blocs.
Obtenez les informations « clé » sur le mortier de parpaing : dosage, épaisseur, bonnes pratique !

Découvrez le mortier de jointement pour parpaing

Le mortier de jointement est un mortier que l’on met entre chaque rang de parpaing (horizontalement et verticalement).

Il s’utilise pour :

  • Sceller les blocs;
  • Rattraper les « défauts » du parpaing en vue d’assurer une construction régulière
    Ex : un parpaing de « 20 » fait rarement « 20 cm » pile poil. Il peut faire 19,xx. Dès lors, le mortier rattrape l’écart de hauteur

Bilan : le mortier assure la liaison des blocs de parpaing. C’est un constituant essentiel lors de l’assemblage d’un mur.

Très bien, mais comment fait-on un mortier pour parpaing ?

Les 3 conseils pour réussir son mortier de parpaing

Voici trois conseils qui peuvent vous être utiles lors d’une

Conseil n°1 : choisir la bonne épaisseur

En matière d’épaisseur, chacun a sa propre façon de fonctionner.

Certains préfère un mortier épais, alors que d’autres optent plutôt pour un mortier très fin.

En général, un joint de mortier de 1 cm d’épaisseur est convenable.

Toutefois, certains préfèrent mettre une épaisseur de ~2 cm.

Mais une épaisseur forte n’est pas toujours recommandée, puisque s’ils sont trop épais, on a tendance à les voir apparaître sous le crépi.

Et les joints verticaux ?

Les parpaings ont des « oreilles » selon langage maçon.

Ils sont posés bout à bout, avec un joint qui fait ~2,5 cm, 3 cm.

Passons au deuxième conseil !

Conseil n°2 : choisir le bon mortier de parpaing !

Théoriquement, le mortier de parpaing doit être fait avec un mortier bâtard.

Certaines marques type « multibat » commercialisent un mortier « tout prêt » réalisé a base de ciment et chaux…avec de l’hydrofuge.

Mais sélectionnez bien votre mortier : les mortiers avec hydrofuge peuvent créer des marques « fantômes » sur le mur. En effet, le joint hydrofugé n’absorbe pas l’humidité, contrairement à l’agglo. Ainsi, certaines parties sont sèches tandis que d’autres ne le sont pas.

Avec les produits hydrofugés, il faudrait tout le temps avoir un sous-enduit.

Conseil n°3 : réaliser le bon dosage pour son mortier de parpaing

Aujourd’hui beaucoup de personnes utilisent du mortier de ciment pour lier les blocs.

Pour un dosage de mortier de parpaing maison, compter entre 25 et 30 pelles de sable au sac pour 1 sac de 35 kg.

En réalité, tout dépend de la pelle et de la personne qui utilise la pelle (qui peut plus ou moins la charger).

La consistance du mortier de parpaing doit être « ni trop gras, ni trop maigre ».

Après, c’est là aussi une question de préférence : certains préfèrent travailler avec un mortier un peu « ferme » tandis que d’autres privilégient un mortier un peu « liquide ».

Et comment savoir si le mortier est trop maigre ?

Généralement, ça se voit assez rapidement. Si le mortier est trop maigre, l’eau à tendance à remonter au bout de ~5-10 min, lorsque vous le placez dans la brouette .

Dans ce cas, il va falloir remalaxer puis réaliser un dosage plus soutenu.

Et pour un dosage plus précis ?

Compter :

  • 112 litres de sable (0/5)
  • Un sac de ciment (35 kg)
  • 17,5 litre d’eau
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.
;

Laisser un commentaire