Découvrez le mur en moellon !

Le moellon est une pierre utilisée dans la construction.
Dans certaines régions elle s’apparente à du « parpaing » tandis que dans d’autres, elle est beaucoup plus irrégulière !
Découvrez comment assembler un mur en moellon !
Obtenez le prix d’un mur en moellon.

Qu’est-ce que le moellon ?

Le moellon est un bloc de pierre utilisé dans la construction.

On vous explique comment assembler un mur en moellon dans la partie suivante !

Comment faire un mur en moellon ?

Le mur en moellon s’assemble en posant les blocs un à un, afin de constituer une paroi verticale.

En réalité, l’assemblage dépend beaucoup de la région ou l’on se situe !

Aussi surprenant que cela puisse paraître, assembler du moellon dans le bordelais n’a rien à voir avec les régions du Nord de la France !

Ainsi, un maçon formé dans une région devra quasiment réapprendre les techniques s’il se déplace dans une autre zone du territoire ! Il utilisera également un outillage…complètement différent !

Cela étant, quelques points peuvent être soulevés :

#1 : L’expérience

Assembler un mur en moellon demande beaucoup d’expérience.

Comme tout ouvrage, il est possible de le faire en auto construction. Mais bien souvent les constructions « amateurs » ne sont pas montées dans les règles de l’art.

Le maçon peut mettre quelques années à se former aux techniques !

#2 : Les spécificités de pose

Certains moellons ont un « sens » de pose !

En particulier, il faut savoir identifier :

  • Quelle face on souhaite rendre apparente ;
  • Le lit de pose : le moellon comporte une face bombée (à placer au-dessus) et une face incurvée (en dessous)

Et quand le moellon n’a pas de face, et il faut savoir les créer !  Pour cela, il faut avoir le « coup de marteau »… qui n’est pas pareil selon que la pierre est dure ou tendre !

Commentaire : encore une fois, les caractéristiques sont différentes selon les régions. De fait, ce que nous disons peut être applicable quelque part et pas autre part ! En particulier, on notera que dans certaines régions, le moellon est comme du parpaing… donc bien plus simple à poser qu’ailleurs.

#3 : La récupération des moellons

Quand on travaille le moellon, il est plus facile de récupérer les pierres sur d’anciennes constructions, plutôt que de repartir à zéro. Puisque la moitié du travail est déjà fait !

#4 : L’épaisseur de mortier

Les blocs de pierre sont assemblés avec un mortier colle…tout comme le parpaing !

En revanche, contrairement à l’agglo, le mortier de colle est beaucoup plus épais.

En effet, le lit de pose mesure entre ~3 et 5 cm d’épaisseur.

Cette épaisseur rattrape les imperfections de la pierre (trou, bosse).

#5 : Le mortier utilisé

On peut utiliser un mortier de chaux.

Plus spécifiquement, on utilise un mortier relativement maigre (à l’époque il se faisait avec de la terre et de l’eau).

On s’assure que le mortier soit bien sec.

En effet, on ne peut pas travailler avec un mortier trop liquide, sinon il ne vas pas tenir.

Commentaire : dans les vieux murs, le protocole consiste à mettre du « garni » i.e. petits morceaux de pierre dans la chaux.

#6 : de la technique de pose

Le mieux est d’utiliser une règle et un niveau.

Maintenant que vous avez une idée de la technique d’assemblage d’un mur en moellon, nous vous expliquons ce qu’il en coûte !

Quel est le prix du moellon ?

Le prix d’un mur en moellon est de 250 à 300€ du m3, fourni et posé.

En réalité, le prix du moellon en lui-même n’est pas très élevé… C’est surtout la main d’œuvre qui coûte cher. Et aussi le mortier, puisque vous aurez besoin de gros volumes.

Et en termes de durée ?

Sachez qu’un bon maçon doit poser ~1 m3 de moellon par jour.

Laisser un commentaire