Pose d’une dalle en béton sur du sable

Vous habitez près du littoral ? Ou vous constatez que votre sol est sablonneux ?
On vous expliquer comment réaliser la pose d’une dalle en béton sur du sable !

Rate this post
Pas de commentaire

Le sable est un bon terrain !

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le sable n’est pas un mauvais terrain.

Le terrain le plus redouté est l’argile, puisqu’il bouge énormément en fonction de l’humidité…ce qui met à mal les constructions.

Les méthode de pose d’une dalle en béton sur du sable

On vous explique comment poser une dalle en béton sur du sable, en utilisant 2 méthodes.

Méthode n°1 : la bêche

Cette première façon de faire est « classique » :

  • On réalise l’implantation ;
  • On décaisse sur toute la surface, même un peu plus (pour une terrasse, on prend 20-30 cm supplémentaire) ;
  • On met une couche de calcaire compactée (on peut la mettre avant OU après la bêche) ;
  • On réalise la bêche (semelle filante);
  • On coule la bêche puis on met un coffrage (ou une planelle) ;
  • On coule la dalle ;

En dehors de cette « technique », vous pouvez utiliser d’autres façons de faire. Lisez la suite !

Méthode n°2 : muret de soubassement

La terrasse peut également être construite avec la même méthode qu’une maison :

  • On réalise une fondation en cherchant le terrain porteur;
  • On met en place un soubassement : ici ~3 rangs de parpaing ;
  • On comble la zone que l’on a creusée autour du soubassement ;
  • On met en place la dalle en béton ;

Avant de vous lancer dans vos travaux, prenez note de ces quelques conseils.

3 conseils pour réussir la pose d’une dalle en béton sur du sable

Avant de réaliser la pose de votre dalle en béton sur du sable, voici 3 conseils qui peuvent vous être utiles :

Conseil n°1 : gérer un terrain non uniforme

Il arrive que le terrain ne soit pas sablonneux partout ; mais qu’il comporte :

  • Une partie avec du sable
  • Une partie avec de la roche ;

Dès lors, certains se disent que la « bonne technique » consiste à mettre plus de béton coté sable. Or, cela créer un pivot ! Ce qui n’est pas souhaitable pour la stabilité de l’ouvrage ;

Conseil n°2 : le pieux en milieu de dalle

Encore une fois, certains se disent que la bonne méthodologie consiste à créer un pieu en milieu de terrasse.

Même remarque que précédemment : il faut s’assurer que le système porte bien, et prendre quelques précautions, puisqu’on peut faire un pivot niveau de la terrasse.

Conseil n°3 : travaillez sur la largeur des fondations plutôt que la hauteur !

Pour augmenter la portance de la terrasse, mieux vaut « travailler » sur la largeur de la fondation plutôt que la hauteur! Avec plus de largeur, vous augmenterez la portance.

Ex : au lieu de mettre ~40 cm, vous pouvez viser dans les 50-60 cm pour avoir une bonne portance.

Laisser un commentaire