Les étapes de pose d’un pavé pour passage de voiture!

Le pavé est un revêtement esthétique et résistant à toute épreuve.
On vous explique comment réaliser la pose de pavé pour un passage de voiture.
Pour en savoir plus, lisez la suite !

Rate this post
Pas de commentaire

Les 3 étapes de pose de pavé pour un passage de voiture

Voici comment poser du pavé carrossable :

#1 : la préparation du sol

Tout d’abord, il va falloir préparer le sol !

Pour cela réalise un décapage mécanique ou à la main, puis on met une couche de calcaire que l’on cylindre (désigne un compactage avec un cylindre).

Il ne faut surtout pas négliger cette étape « préparatoire »…

En effet, si elle est mal réalisée, vous pourrez avoir un « joli rendu », mais pas très durable (dérèglement des pavés, etc.)!

Pour favoriser la réussite de votre projet, voici quelques conseils :

a-La couche de calcaire

En général, on met une épaisseur de calcaire de ~10 à 20 cm.

Toutefois, l’excavation peut être irrégulière avec des profondeurs plus ou moins importantes à certains endroits.

Dès lors, au lieu de mettre « une couche de calcaire » vous pouvez mettre « plusieurs couches » de calcaire.

  • La couche inférieure avec une granulométrie importante (ex : 20/40)
  • La couche supérieure avec une granulométrie plus fine (ex : 0/30)

Si vous n’utilisez qu’une seule granulométrie, la couche de calcaire peut s’affaisser quand vous passez le cylindre.

b- Pour plus de solidité, utiliser une grave ferraillée !

Pour les passages relativement « lourds » (engin agricole, poids lourd…), vous pouvez utiliser une grave de ciment ferraillée au lieu du traditionnel « calcaire ».

Il s’agit d’un mélange de calcaire et de ciment. Ce mélange reste malléable jusqu’à l’étape du compactage.

Pour mettre en œuvre la grave ferraillée on met:

  • Une couche de calcaire ;
  • Un treillis soudé ;
  • Une deuxième couche de calcaire ;
  • Un coup de cylindre!

c- La délimitation de la zone de travail

Pour délimiter l’espace de travail vous pouvez utiliser un système de cordeaux, en espaçant les pieux tous les 3 mètres.

d- La pente

Lors de la préparation du sol, vous pouvez anticiper d’emblée la pente pour l’évacuation de l’eau pluviale !

N’ayez pas peur de « forcer » la pente et d’aller un peu au-delà des 1% « traditionnels ».

En effet, il faut savoir que le pavé est relativement rugueux, il retient beaucoup l’eau.

e- Les aménagements

Anticipez dès le début tout ce qui est « passage de réseau ».

Une fois que le terrain est préparé, vous allez pouvoir passer à la pose du pavé carrossable!

#2 : la pose du pavé

La pose du pavé peut être réalisé de diverses façons :

La pose sur sable

Elle consiste à caler les pavés sur un lit de sable.

Cette pose est particulièrement adaptée aux pavés naturels, qui ont une forme irrégulière.

En effet, le « réglage » des blocs est plus facile si le support est sablonneux.

NB : cette méthode est également adaptée à un pavé carrossable

La pose sur mortier

Elle consiste à couler un mortier maigre puis « sceller » les pavés.

La pose collé sur support béton

Cette pose consiste à coller le pavé (avec du mortier colle) sur une dalle en béton.

Elle est adapté aux pavés en pierre reconstituée (ou béton) qui ont une épaisseur régulière.

Pour information, la technique convient bien aux « petites surfaces ». Toutefois, elle peut vite devenir cher si la zone de recouvrement est trop vaste.

#3 : le drainage des eaux de pluie

Pour le drainage des eaux de pluie, vous pouvez utiliser un caniveau ou un pavé avec une épaisseur supérieure !

Quel temps prévoir pour poser un pavé pour passage de voiture ?

Un professionnel installe jusqu’à ~2000 pavés dans la journée, ce qui représente une superficie de l’ordre d’une vingtaine de mètres carrés par jour.

Si vous souhaitez chiffrer votre projet, n’hésitez pas à demander un devis estimatif gratuit !

Laisser un commentaire