La prédalle: principe, atouts, pose…

La prédalle est une dalle en béton préfabriquée.
Si elle est rapide à mettre en place, elle demeure assez cher.
Aujourd’hui la prédalle est majoritairement utilisée pour les gros projets

Rate this post
Pas de commentaire

Qu’est-ce qu’une prédalle ?

Le prédalle est une dalle en béton précontraint.

Elle s’utilise pour créer des planchers.

Les dimensions d’une prédalle

Les dimensions d’une prédalle sont de :

  • En épaisseur : dans les ~5 cm ;
  • En largeur : dans les ~1,5 – 2 mètres ;

A présent, nous allons expliquer comment se pose une prédalle.

Pose d’un plancher en prédalle : comment ça se passe ?

La prédalle directement livrée sur chantier.

Pour la mettre en œuvre :

  • On commence par réaliser une étude en béton armé ;
  • On fait un plan de calepinage ;
  • On pose les prédalles : pour cela, on utilise systématiquement un système de levage puisqu’une prédalle pèse dans les 1 à 2 tonnes !
  • On ferraille :
    • avec une bande de treillis soudé de ~50 cm – 60 cm à la demande de l’ingénieur béton armé. Cette bande va juste recouvrir la jonction de la prédalle ;
    • avec un chaînage périphérique, comme un plancher poutrelle hourdis ;
    • en complément, il peut y avoir un treillis soudé sur toute la surface, mais c’est vraiment pour les gros travaux ;
  • On coule un béton d’une ~20aine de cm au-dessus de la prédalle

La prédalle : la « solution miracle » ?

Développée il y a une vingtaine d’années, la prédalle a vite été vue comme une solution révolutionnaire. Pourtant, cette vision s’est tempérée par la suite.

Pour mieux cerner la prédalle, nous allons passer en revue ses atouts et ses contraintes.

Les avantages :

L’atout principal de la prédalle, c’est la rapidité de mise en œuvre !

En effet, en l’espace de ~1h30 le plancher est mis en place (hors coulage).

Si cet atout est apprécié pour les travaux de grosse envergure, il n’a pas convaincu dans le domaine résidentiel : mais pourquoi ?

Les contraintes :

  • La manutention : la prédalle est très lourde. Elle requiert des moyens de grutage pour la mettre en place ;
  • Etayage : la prédalle requiert du matériel d’étayage spécifique !
  • La concurrence du plancher à hourdis : aujourd’hui, l’utilisation des hourdis béton a progressivement laissé la place aux hourdis en polystyrène ou plastique. Ainsi, les hourdis sont devenus légers, ce qui facilite leur mise en place (gain d’énergie et de temps) ;
  • Le coût : encore une fois, comparons la prédalle au plancher poutrelle hourdis. La prédalle requiert pas moins de ~20 cm de béton. A l’inverse, le plancher poutrelle hourdis est constitué d’une dalle de ~4 cm. En réalité un peu plus, puisqu’on considère plutôt un facteur « 0,07 mètres » en tenant compte de la dalle de compression (0,04 mètres) et des espaces à combler entre les poutrelles.

Laisser un commentaire