Quel gravier pour une allée carrossable?

Le gravier trouve naturellement sa place dans le jardin.
Il constitue un revêtement de sol économique et décoratif.
De plus, le gravier est facile à mettre en place.
Seulement, quand on souhaite créer une allée de garage, quel gravier choisir ?
On répond à toutes vos questions sur le gravier carrossable.

5 conseils pour choisir un gravier pour une allée carrossable

L’allée carrossable est soumise à l’écrasement des voitures.

Ainsi, le granulat doit résister au passage des voitures, sans se disperser partout, ni créer d’ornières.

Mais alors, quel gravier choisir pour une allée carrossable ?

Nous vous donnons 5 conseils utiles :

#1 : concassé ou lavé ?

Le gravier se distingue en deux catégories : le concassé et le roulé.

  • Le concassé : il provient des carrières d’extractions « classiques ». Il s’extrait sous forme de grosse pierres que l’on « éclate » pour créer des petits cailloux. Ce gravier présente une forme anguleuse ;
  • Le roulé : il est issu des lit rivières. Ainsi, il présente une forme « polie ».

La croyance populaire veut qu’un concassé tiennent mieux qu’un roulé ou un silex. Car il a des facettes anguleuses. Mais en réalité, il n’y a pas une grosse différence entre les deux.

Toutefois, plusieurs points peuvent être mis en avant :

  • Le silex ou roulé est moins salissant. D’ailleurs, il est « un peu » plus résistant au passage des voitures. Aussi, le silex vieillit mieux que le calcaire ;
  • Le calcaire : au départ ils ne sont pas très lavés. Ils ont tendance à ramener de la poussière dans le logement. Après, ils présentent un avantage économique.

#2 : demander un échantillon !

L’idéal est de demander au professionnel de venir avec des pots contenants du graviers. Ainsi, vous pourrez voir les couleurs et les granulométries disponibles !

#3 : choisir la bonne granulométrie

La granulométrie désigne la taille des graviers (plus petit et plus grand gravier).

Le gravier 6/10 passe très bien.

Vous pouvez le sélectionner en « silex » idéalement.

Après, le fournisseur local n’offre pas toujours un choix étendu : vous n’aurez pas toujours le choix de la granulométrie et de la couleur.

#4 : la pose du gravier : en une ou plusieurs couches !

Dès fois, il  faut mettre le gravier par couches : on met une première couche, ensuite on laisse le véhicule passer un temps, puis au bout de ~1 mois, dès que le gravier se sera un peu enfoncé, on passe une deuxième couche.

#5 : avec ou sans dalle stabilisatrice de gravier ?

La dalle stabilisatrice est un tapis, avec des alvéoles en nid d’abeille. Elle sert à retenir les graviers.

En dessous, elle comporte un géotextile, qui évite l’enfoncement des cailloux et supprime la pousse des herbes en dessus des cailloux.

Toutefois, le géotextile n’empêche pas les herbes de pousser « entre les cailloux », puisqu’il suffit d’un peu de poussière pour créer un terreau favorable aux mauvaises herbes !

On remarquera que si la dalle stabilisatrice de gravier « retient les cailloux », elle demeure assez chère !

Compter un bon ~14€ du m2. Or pour peu que vous ayez 1000 m2 à recouvrir, il vous en coutera 14 000€ en stabilisateur de gravier !

Laisser un commentaire