Réagréage ou ragréage ?

Bon nombre de personnes s’interrogent régulièrement sur la différence entre réagréage et ragréage, deux termes couramment utilisés dans le monde du bâtiment.

Des professionnels vous livrent, dans les lignes qui suivent, la réponse à cette question !

Qu’est-ce qu’un ragréage ?

Réaliser un ragréage consiste en l’application d’un enduit destiné à recouvrir une surface de manière à obtenir, ensuite un support propre, sain et dénué de défaut.

Ce support pourra, alors, recevoir un revêtement de finition tel qu’un carrelage, une peinture, etc.

Il faut savoir que le ragréage peut aussi bien être réalisé sur un sol que sur un mur.

Il peut être prévu en présence d’un support ayant subi des agressions variées au fil du temps par exemple.

Mais il peut également se révéler nécessaire après la dépose d’un revêtement, une action qui peut endommager plus ou moins le support.

Dans la pratique un ragréage viendra donc masquer les petites aspérités et autres imperfections tels que les microfissures ou les petits trous.

Il est à noter qu’il existe différents types de ragréage selon qu’ils sont prévus pour l’intérieur ou l’extérieur, pour un sol ou un mur, sur une surface plane ou pentue, de petits défauts ou des aspérités plus importantes.

Qu’est-ce qu’un réagréage ?

La différence, c’est finalement que c’est la même chose, mais sous une appellation légèrement différente !

Le prix du ragréage

Par exemple, pour un ragréage de sol, il faudra compter une dépense de l’ordre de 2.45 à 6.75 € par m² pour les fournitures et 8 à 9 € par m² pour la main d’œuvre.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire