Le sable pour mortier, utilisation et dosage

La réalisation d’un mortier nécessite l’utilisation de sable.

Nos artisans vous éclairent afin de savoir quel sable utiliser mais aussi son utilisation et son dosage.

Vous aurez toutes les connaissances nécessaires concernant le sable pour votre mortier !

Le sable à utiliser

Pour la réalisation d’un mortier, il faut utiliser du sable de calibre 0/2.

Cette granulométrie de sable correspond à un sable à maçonner classique.

Selon le stockage du sable, leur taux d’humidité peut être différent.

Le sable aura ainsi un impact sur les dosages des composants du mortier, notamment en eau.


L’influence du sable dans le dosage

Il est certain que le sable impacte les dosages pour la fabrication du mortier.

Rappelons qu’un mortier est composé de sable, de ciment, et d’eau. Ainsi, le sable est présent en forte quantité et son taux d’humidité influence la texture du mortier.

Par temps humide durant les jours qui précèdent la fabrication du mortier, il y a un réel risque d’humidité. De même que s’il a plu, le sable sera trempé.

Nous vous conseillons de couvrir le sable lors de son stockage afin d’éviter qu’il soit trop humide. 

Si vous faites face à un sable humide, il est nécessaire d’adapter les quantités d’eau. Ici, les besoins en eau seront moindres.

L’erreur de base du maçon est de ne pas porter attention à l’humidité du sable pour la fabrication du mortier. Or, il est impossible de faire un dosage standard si le sable est chargé d’humidité.

A contrario, un sable trop sec n’est pas un avantage. Il s’avère très chaud. De ce fait, l’été il faudra ajouter plus d’eau pour la préparation.

Nous conseillons donc d’ajouter 5 à 10 litres d’eau en plus des dosages classiques en été.

En période de pluie, 5 à 10 litres d’eau peuvent être retirés par rapport aux doses recommandées.

Enfin, il convient de noter que si le sable n’est que légèrement humide, sa consistance sera la plus confortable pour le travailler.

Sachez que si le sable est très mouillé on peut faire un mortier sans eau ! Surtout si vous souhaitez un mortier un peu ferme.


Exemple de réalisation

L’exemple qui suit vous présente l’impact de l’humidité du sable pour la préparation du mortier.

Pour réaliser un mortier, par exemple, il faudra 20 litres d’eau et un sable qui présente un faible taux d’humidité.

Si l’on met moins d’eau pour le même dosage de sable, le béton sera trop sec et il faudra alors rajouter entre ~5 et 10 litres d’eau.

Par contre, lors des périodes pluvieuses de l’hiver, avec toujours le même dosage, le sable affichera un taux d’humidité plus élevé et, avec ~20 litres d’eau, le béton sera trop mou.

Nos professionnels vous conseillent de ne jamais mettre l’intégralité de la quantité d’eau au départ.

On mélange le sable et le ciment puis on ajoute l’eau petit à petit.

C’est lors du malaxage que l’on va se rendre compte de la texture du mortier et donc en déterminer sa bonne consistance ou non.

L’astuce pour un mortier préparé à la bétonnière est de regarder les pales qui servent à malaxer :

  • Si les pales ouvrent le mortier et qu’il se referme très vite, la préparation est trop molle et l’ajout d’éléments secs est indispensable.;
  • S’il ne se referme pas, ce dernier est trop ferme il faut donc ajouter de l’eau.
Devis livraison de béton par camion toupie!
Devis de travaux
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.
Devis de béton + travaux
1
2 La livraison de béton:
3 Mes travaux:
4 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire