La taloche: fonction, modèles, utilisation

La taloche est un accessoire de maçonnerie, qui sert à resserrer les grains d’un mortier ou d’un béton.
Néanmoins, il a d’autres usages suivant la taloche utilisée : éponge, crantée, a gratter…
Découvrez les grands modèles de taloches !

Qu’est-ce qu’une taloche?

La taloche est un outil de maçonnerie munie d’une poignée associée à une surface plane.

Elle a plusieurs fonctions :

  • Resserrer les grains : c’est sa vocation première. Elle resserre les grains d’un béton ou d’un enduit ;
  • Sert de plateau : quand on applique un mortier (ex : joint de pierre), on peut utiliser la taloche comme « support »

Cela étant, la taloche a bien d’autres fonctions suivant le modèle !

Justement, nous allons présenter les grands types de taloches !

Les 4 modèles de taloche

Voici 4 modèles de taloches qui sont très utilisées :

#1 : La taloche « traditionnelle »

C’est la taloche « basique » qui sert à resserrer les grains d’un béton ou d’un mortier.

On utilisera une grande taloche pour une grande surface et une petite taloche pour une petite surface

Vous avez le choix entre plusieurs matériaux :

Modèle de taloche

Exemple d’utilisation

Polystyrène

Elle sert lorsqu’on assemble des parpaings, pour que les joints soient uniformes et que l’ensemble soit plus joli.

Elle est également adaptée aux enduits. Plus spécifiquement, elle sert à réaliser un premier talochage « rapide » sur un mortier humide.

Après, il n’est pas toujours utile d’acheter une taloche en polystyrène : bien souvent un bout de polystyrène suffit.

Plastique

La taloche en plastique va davantage « aspirer » le laitier pour le faire remonter.

C’est pratique lorsque le mortier / béton est un peu sec, et qu’on souhaite le talocher (plus d’aspiration de l’eau).  

Bois

Son utilisation est opposée à la taloche en plastique.

On privilégie le bois sur un mortier frais.

Ou quand le mortier est un peu trop « humide » : contrairement au plastique, le bois va aspirer un peu l’humidité lors du talochage (capacités hygrométriques du bois vs plastique).

La taloche en bois offre un état de finition plus joli.

Commentaire : aujourd’hui c’est très rare de faire un enduit taloché. La plupart des enduits sont grattés. Le taloché est plutôt réservé à la rénovation, pour les reprises d’enduits. Il faut dire qu’il faut un sacré « coup de main » pour talocher de l’enduit sur des grandes surfaces. Surtout lorsque l’enduit est monocouche (plus compliqué à talocher que le mortier de chaux et ciment).

#2 : La taloche éponge

La taloche éponge est une taloche … qui comporte une éponge !

Elle a plusieurs fonctions :

Utilisation

Explication

Carrelage

Quand on pose un carrelage, on utilise une taloche éponge pour : nettoyer les carreaux et faire les joints.

Pour faire les joints, on commence à étaler les joints à la raclette avant de les nettoyer avec la taloche éponge.

D’ailleurs la taloche éponge est présente dans les kits à joints. Ces derniers proposent également un bac servant à nettoyer la taloche éponge.

Un conseil : privilégier l’achat d’un kit a joint qui propose la taloche avec le « bac essoreur »

Crépi

Quand on fait un taloché ,on passe un coup de taloche éponge sur le crépi.

On appelle ça « passer un coup de frissoir ».

Le frissoir permet d’avoir un grain plus fin et plus uniforme. Elle uniformise la surface ,étant donné que le passage de la taloche laisse des traces « ciculaires » dues aux mouvements e talohe.

Il s’applique à un moment bien précis ! Puisque l’enduit ne doit pas être trop sec (difficulté à unir du grain, pas de remontée de laitier) ni trop frais (on risquerait d’arracher du gravier). Il faut trouver le « juste milieu ».

Comme c’est une taloche éponge, il ne faut pas oublier de la tremper dans l’eau.

Aussi, l’application s’effectue après le talochage.

#3 : La taloche crantée…ou peigne à carrelage

La taloche crantée sert à coller du carrelage ou de la pierre.

Plus largement, elle sert à coller un revêtement sur une surface plane.

Grâce à ses « dents », elle réparti le mortier le plus régulièrement possible.

La grosseur de peigne

Lorsque vous choisissez une taloche crantée, vous avez le choix entre plusieurs grosseurs de peignes.

On privilégie une grosseur plutôt qu’une autre en fonction :

  • De la largeur des carreaux : dalle de 50×50, carrelage…
  • Le la qualité du support

Généralement, on utilise un peigne 8-10 pour coller un carrelage classique (les dents font 8 mm) sur un support plat.

Néanmoins, si le support est plus irrégulier, vous pouvez passer un peigne de 12 sous réserve que les carreaux soit grands, ou qu’il s’agisse de dalles.

#4 : la taloche à gratter

Elle sert à réaliser des enduits de finition grattés.

Pour cela :

  • On applique l’enduit : monocouche ou chaux ;
  • On dresse avec une lisseuse (un peu le même procédé que taloche crantée mais sans les dents) ;
  • On passe un coup de taloche à pointe une fois que l’enduit a durci et qu’il est relativement « sec » ;

Pour déterminer si l’enduit est prêt à être gratté : vous pouvez faire un essai sur une petite portion. Si le mortier reste bloqué dans les « griffes », c’est que l’enduit est encore trop frais. En effet, lorsqu’on taloche on devrait avoir très peu d’enduit bloqué entre les griffes.

Néanmoins, nous recommandons de talocher légèrement frais, pour terminer la façade en temps voulu !

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.
;

Laisser un commentaire