Le terre-plein

Le terre plein est une dalle de béton utilisée pour la construction d’une maison. Conseils de prix et sur la pose d’un dallage sur terre plein.

Le dallage sur terre plein

La technique du terre-plein pour la construction d’une maison individuelle consiste en la pose d’une dalle de béton armé sur le sol.

La dalle ne repose pas directement sur le sol mais sur du sable, des graviers, et un isolant qui eux reposent sur le sol naturel.

maison sur terre plein

Maison sur terre plein.
On notera la présence d’une isolation sous la dalle de béton du terre plein. Le dallage sur terre plein présente un coût réduit par rapport au vide sanitaire.

Pose d’un terre plein

La pose d’un dallage sur terre-plein nécessite de respecter certaines étapes constructives.

L’étude géotechnique

Avant d’entamer la construction d’un dallage sur terre plein, il convient de réaliser une étude géotechnique, pour s’assurer que le sol soit de suffisamment bonne qualité.

Celui-ci doit êre dur, c’est à dire ni argileux ni sablonneux, sinon il sera susceptible de présenter des tassements différentiels qui auront pour conséquence de fissurer la maison. Il en est de même si le sol n’est pas stable ni homogène.

Enfin, il faut qu’il soit drainé pour éviter tout risque de gonflement qui provoquera également des instabilités dans l’ouvrage.

Le principal avantage de la technique du terre-plein est qu’elle est relativement aisée à mettre en œuvre.

etude de sol geotechnique

L’étude de sol géotechnique est un prérequis avant d’installer un dallage sur terre-plein

Pose de la dalle en béton pour maison

Le pose d’un dallage sur terre plein est effectué en « strates ».

dallage terre plein isolation cailloux

Dalle béton sur terre plein avec: un lit de gravier, un lit de sable, une isolation.
Il est important d’isoler la dalle de béton pour éviter les pertes de chaleur par le bas.

Le principe est de mettre en place :

  • Les canalisations des eaux usées et des eaux vannes (pente 2cm/m)
  • Un lit de gravier et de sable
  • Un isolant thermique incompressible (polystyrène)
  • Un film polyane, pour éviter les remontées d’humidité
  • Les planelles de rive
  • Le treillis et les aciers
  • Le béton
  • Le revêtement de sol

Noter que si les charges ne sont pas trop importantes sur le plancher, on peut lier les armatures du dallage aux murs de fondation, sinon on optera pour un dallage désolidarisé, afin d’éviter les tassements.

Terre plein ou vide sanitaire ?

Le plancher d’une maison peut être construit suivant deux procédés constructifs: le terre-plein et le vide sanitaire.

  • Le terre plein : il est constitué d’une dalle de béton reposant directement sur le sol
  • Le vide sanitaire: il consiste à laisser un espace entre le sol et le plancher en laissant reposer les poutrelles de plancher sur des longrines, elles-mêmes s’appuyant sur les fondations.

Avantage et inconvénient du terre plein

Voici quelques avantages et inconvénients du terre plein au regard du vide sanitaire.

Le terre plein Le vide sanitaire
  • Pas cher
  • Il nécessite des critères géologiques importants et précis, sans quoi il y a un risque accru de sinistres
  • Nécessite de bien prendre en compte le critère de l’isolation
  • Il peut être mis en place quelle que soit la qualité du sol : la structure est solidaire des murs et n’est ainsi pas détériorée en cas de tassements différentiels ou gonflement
  • L’isolation thermique et l’étanchéité sont garanties même si le terrain est humide
  • Il permet un accès au réseaux de canalisation, ce qui autorise les travaux de changements et d’amélioration

Béton pour terre plein

Le dallage sur terre plein peut être réalisé à l’aide d’un béton traditionnel ou d’un béton amélioré : béton autoplaçant, béton fibré, béton hydrofuge.

  • Le béton traditionnel : il doit être bien étalé sur toute la surface de la dalle. Puis dréssé à l’aide d’une règle vibrante.
  • Le béton autoplaçant ou autonivelant: il réduit fortement la pénibilité de mise en oeuvre. Il s’agit d’un béton très fluide qui se met facilement en place. Il nécessite simplement une égalisation de la dalle avec une barre de répartition. Ce béton assure un très bon enrobage des aciers.
  • Le béton fibré : il inclut des fibres métalliques ou synthétiques multidirectionnelles. Il réduit la diffusion des fissures et permet de s’affranchir d’un treillis anti fissuration.
  • Le béton hydrofuge: il protège de l’humidité en réduisant l’absorption capillaire du béton

Les bétons autoplaçants, fibrés et hydrofuges sont fabriqués industriellement dans des centrales à béton, et livrés par camion toupie jusqu’au lieu de coulage.

Cela étant, avant d’entamer tout « bétonnage », veillez à bien engager les études nécessaires et à consulter les documentations techniques de référence (DTU).

Prix d’une dalle pour maison

Le prix pour la réalisation d’une dalle de maison sur terre plein (granulat, isolant, béton), est d’environ ~50 à 100€/m2 (hors main d’oeuvre).

Les coûts de l’isolant et du granulat sont respectivement de l’ordre de ~10 – 20 €/m2 et ~4 à 9 centime du kg.

Le tarif de la main d’oeuvre (maçon) est de ~300 – 400 € (TTC) jour.

Laisser un commentaire