Tout savoir sur le ragréage de 1 mm

Un ragréage de 1 mm seulement est une opération qui a vocation à permettre le lissage d’une surface afin de poser, ensuite, un nouveau revêtement. L’objectif est donc d’obtenir un support le plus lisse et plan possible en corrigeant les très légères irrégularités.

ragréage sol

Prix d’un ragréage de 1 mm

Tout d’abord, nous vous proposons de découvrir quelques tarifs en fourniture, puis en main d’œuvre, pour un ragréage de 1 mm :

Références

Rendement pour 1 sac

Prix au m²

PRB – 25 kg

pour sol intérieur

6 m²

2.33 €

1er prix grande surface de bricolage – 25 kg

pour sol intérieur neuf

5 m²

2.20 €

Pour la main d’œuvre d’un professionnel, il faudra compter un budget de l’ordre de 10 à 20 € par m². 

Quand recourir à un ragréage de 1 mm ?

Un ragréage de seulement 1 mm d’épaisseur peut se révéler une bonne pratique lorsque vous envisagez de poser un nouveau revêtement, tels qu’un carrelage, un parquet, un lino ou encore une moquette. En effet, ces différents revêtements nécessitent impérativement un support le plus plan et lisse possible. Cela peut vous sembler être un détail, mais il en va de la pérennité de votre revêtement.

En termes d’application, un ragréage peut être réalisé sur différents supports comme une dalle en béton ou en ciment, un carrelage, des dalles en plastiques rigides ou encore un parquet.

La préparation du support 

Avant de procéder à une opération de ragréage, il est important de bien préparer le support, notamment en rénovation.

Parmi les précautions à prendre, il conviendra de vous assurer que le support n’est pas trop poreux. En effet, une trop grande porosité empêcherait la bonne mise en œuvre de votre ragréage qui ne pourrait pas correctement adhérer.

Voici comment déterminer le degré de porosité d’un support. Commencez par mettre quelques gouttes d’eau sur le support et observez le temps d’absorption :

Temps observé

Degré de porosité

Moins de 60 secondes

support poreux 

Entre 60 secondes et 10 minutes

support normalement poreux

Plus de 10 minutes

support non poreux

Le recours à un primaire d’accrochage est, quoi qu’il en soit, souvent conseillé en préalable à la pose d’un ragréage.

La pose d’un ragréage

Pour procéder à la pose d’un ragréage dans les règles de l’art, voici les différentes étapes à suivre :

  • En rénovation : 
    • démonter les éléments tels que les portes, mais aussi les plinthes
    • fermer les ouvertures situées au niveau des sols
    • ôter les éventuelles parties friables 
    • ouvrir les fissures pour permettre un comblement complet par le ragréage
  • Dépoussiérer et dégraisser les surfaces 
  • Boucher les fissures et trous les plus importants au mortier colle
  • Préparer l’enduit de ragréage
  • Appliquer l’enduit de ragréage sur et l’étaler : ne traiter que de petites surfaces à la fois
  • Laisser sécher selon les indications du fabricant

Conseils de pro

Avant que vous ne vous lanciez dans des travaux de ragréage, voici quelques conseils donnés par des professionnels du bâtiment :

  • retirez tous les éléments friables du support avant de faire votre ragréage
  • prévoir un peu plus de ragréage que nécessaire afin de pallier les potentielles pertes (ce produit sèche très rapidement)
  • pour mener à bien les travaux, la température ambiante ne devra être ni trop basse ni trop élevée, vérifiez cette donnée sur la notice du fabricant
  • lors de la mise en œuvre du ragréage, il est recommandé de commencer par le fond de la pièce (le cas échéant le risque est de se retrouver coincé et de devoir marcher sur le ragréage encore frais)
  • respectez bien le temps de séchage pour éviter les mauvaises surprises

FAQ

Quand est-il nécessaire de faire un ragréage ?

Avant de poser un nouveau revêtement, tel qu’un carrelage ou un parquet, il peut être indispensable d’en passer par une opération de ragréage afin de disposer d’un support adapté. En effet, le ragréage permettra de retrouver un support plus lisse et plan lorsque celui d’origine présente des aspérités, voire de petites fissures. Selon les cas, un ragréage peut être très fin (1 mm), mais aussi très épais (10 mm, voire plus).

Est-il facile de faire un ragréage soi-même ?

Il peut être relativement simple de faire soi-même son ragréage si les défauts à masquer sont légers. En effet, dans le cas d’aspérités de 20 mm au maximum, il est possible d’appliquer un ragréage autolissant, c’est-à-dire un ragréage qui s’étale tout seul une fois déversé sur le sol. Par contre, pour des aspérités entre 20 et 40 mm, le travail est un peu plus complexe et pourra être réalisé avec un ragréage autonivelant qu’il faudra lisser. Pour ce faire, il faut avoir le bon geste et être capable d’avancer assez rapidement, faute de quoi le ragréage risque de sécher avant d’être correctement lissé.

Je voudrais faire un ragréage sur un parquet en bois. Est-ce que c’est possible ?

Oui. Vous avez tout à fait la possibilité de faire des travaux de ragréage sur un parquet en bois. Dans ce cas, il faudra opter pour un produit adapté, à savoir un ragréage fibré.

Devis livraison de béton par camion toupie!
Devis de travaux
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux
Devis de béton + travaux
1
2 La livraison de béton:
3 Mes travaux:
4 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux

Laisser un commentaire